Ces aliments que je ne consomme plus

Certains aliments sont sortis de ma vie, ou tout de moins de mon panier de courses, pour des raisons éthiques ou de santé, voire pour ces deux raisons combinées. Je me suis ainsi élaboré une alimentation consciente au fil des mois, des années.

Et si nous décidions d'adopter une alimentation consciente ? Chacun de nos choix alimentaire a des conséquences : sur notre santé, notre planète :

 

Voici 5 aliments que je ne consomme plus depuis quelques années :

 

1- Les kiwis

A la base, je n’aimais pas les kiwis (ça me donnait des picotements dans la bouche voire des aphtes). Puis j’ai découvert le goût sucré acidulé des kiwis mûrs et je me suis mise à faire des cures (façon de parler) de kiwis (provenant de France) tout l’hiver !

Quelques temps plus tard, j’ai commencé ma formation de naturopathie au Cenatho et y ai appris que les kiwis se sont pas bons pour ma constitution.

En effet, le kiwi devient acidifiant quand notre métabolisme ne nous permet pas de récupérer les minéraux contenus dans le fruit pour maintenir l’équilibre acido-basique.

♡ Pas bien grave, je les ai remplacés par les kakis. Bien qu’à quelques lettres près ils portent presque le même nom, les kakis n’ont rien à voir puisque ce sont des fruits très doux.

Et si nous décidions d'adopter une alimentation consciente ? Chacun de nos choix alimentaire a des conséquences : sur notre santé, notre planète :

2- La sauce tomate et les tomates cuites

Ah la sauce tomate ! Pâtes, riz, quinoa, pizza… La sauce tomate c’était ma vie ! Et que dire des tomates farcies ou encore des tomates à la provençale passées au four ?

Et puis là encore, grâce à la naturopathie j’ai compris que la tomate crûe en saison (l’été quoi) c’est un grand oui ! Par contre la tomate cuite (en été et aussi en hiver) c’est acidifiant. Alors quand j’ai appris que l’acidité excessive est responsable de grands maux comme le cancer, ça m’a passé l’envie de la sauce tomate !

♡ Par quoi je remplace ? J’ai troqué mes pâtes arrabiata contre des pâtes au pesto, je mange mon riz avec du curry et mon quinoa avec une sauce aux champignons. En bref, je joue la carte de la créativité !

Et si nous décidions d'adopter une alimentation consciente ? Chacun de nos choix alimentaire a des conséquences : sur notre santé, notre planète :

3- Les avocats sauf ceux provenant d’Espagne

Si on décernait la palme du légume le plus glam du monde, l’avocat gagnerait haut la feuille !

C’est l’emblème du mouvement healthy, que ce soit dans les restaurants branchés ou sur les comptes Instagram les plus hypes. En tartine, en verrine, en mousse au chocolat, en smoothie, l’avocat est PARTOUT !

Les principaux pays producteurs de l’avocat sont le Mexique, le Chili, le Pérou et la Colombie. Outre l’impact environnemental entraîné par le transport, d’autres raisons écologiques m’ont poussée à remettre en question ma consommation d’avocat.

Au Mexique, des plantations illégales de cet « or vert » ont entraîné la déforestation de milliers d’hectares. Le Chili quant à lui a produit près de 225.000 tonnes d’avocats, dont seuls 30 % étaient destinés à la consommation locale. Cette production entraîne de graves épuisements de l’eau : la culture de l’avocat nécessite environ 100.000 litres par jour et par hectare et les producteurs n’hésitent pas à puiser dans les nappes et les cours d’eau.

Et oui, c’est l’effet papillon. Notre petit acte individuel paraissant insignifiant à l’échelle de la planète a pourtant des conséquences énormes quand il se transforme en mouvement collectif. C’est là que l’alimentation consciente prend tout son sens.

♡ Comment je fais ? J’en profite quand je trouve des avocats provenant d’Espagne dans mon magasin bio (en ce moment -janvier février mars….- c’est la période). Je ne consomme donc pas des avocats toute l’année, ce qui fait que j’ai d’autant plus de plaisir et de gratitude lorsque j’en mange. Je remercie la terre et les humains qui les ont fait pousser.

Et si nous décidions d'adopter une alimentation consciente ? Chacun de nos choix alimentaire a des conséquences : sur notre santé, notre planète :

4- La viande

La viande… Ou plutôt les animaux morts, car c’est comme ça que m’apparaît la viande depuis ma prise de conscience du 5 avril 2014, est sortie de ma vie pour des raisons éthiques. Je pense que c’est à ce moment-là que je me suis lancée sur le chemin de l’alimentation consciente. J’ai réalisé la dissonance cognitive dont j’étais sujette et j’ai donc décidé de devenir végétarienne du jour au lendemain pour les animaux.

C’est plus tard, que j’ai découvert que la viande est aussi cancérogène, acidifiante, bourrées d’hormones, d’antibiotiques, et est un désastre écologique. Depuis, j’essaie de m’interroger sur tout ce que je mange : est-ce bon pour moi, d’où cela vient-il, comment est-ce produit, quelles sont les conséquences de ma consommation… ?

♡ Les versions végétales des plats traditionnels ne manquent pas. J’ai d’ailleurs appris à cuisiner en devenant végétarienne puis végétalienne, grâce au livre de Marie Laforêt.

J’ai remplacé la viande avec succès et elle ne me manque pas du tout.

5- Les sodas et boissons pétillantes (kombucha, kéfir, Bionade…)

Les sodas présentent le problème du sucre (cercle infernal suicidaire du sucre, diabète sucré, stéatose ou maladie du foie gras, inflammation générale du corps, nourriture pour le cancer…) et sont acidifiants. Les boissons pétillantes saines comme le kombucha ou le kéfir, bien qu’elles présentent des propriétés intéressantes notamment pour leur teneur en probiotiques, sont elles aussi acidifiantes.

♡ Dorénavant je bois essentiellement de l’eau et, grande nouveauté pour moi, des infusions ! Notamment des infusions de plantes séchées, que j’achète en vrac en magasin bio ou que mes amies m’offrent. Contrairement aux sodas, elles sont bénéfiques pour la santé.

Cette année je ferai moi-même ma récolte pour faire sécher mes plantes !

Et si nous décidions d'adopter une alimentation consciente ? Chacun de nos choix alimentaire a des conséquences : sur notre santé, notre planète :

Précision de taille : je ne me suis pas contentée de retirer ces produits de mon alimentation, je les ai remplacés. Loin de moi l’idée de verser dans l’orthorexie. En me tournant vers une alimentation saine, j’ai découvert une multitude de fruits, de légumes, de céréales, de graines, d’algues, de légumineuses… Je teste de nombreuses recettes, pour mon plus grand plaisir.

Cuisiner et apprendre à se nourrir sainement est une incroyable aventure ! De même que réfléchir à ce que l’on met dans son assiette et adopter une alimentation consciente.

Sources :
www.viande.info
Tout est une question d’équilibre acido-basique, de Christian Brun
Avocats : Bio à la Une / Le Monde / Nouvel Obs / Envoyé Spécial
Sucre : Passeport Santé / Pourquoi Docteur
Equilibre acido-basique : Christopher Vasey Naturopathe

Cet article vous a intéressé ? Epinglez-le sur Pinterest !

Et si nous décidions d'adopter une alimentation consciente ? Chacun de nos choix alimentaire a des conséquences : sur notre santé, notre planète :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Commentaires

  • Article vraiment très intéressant! Je savais que les tomates sont acidifiantes mais je ne pensais pas à ce point là. Je n’en mange pas beaucoup cuites mais ça m’arrive, je vais faire attention à rendre cette consommation exceptionnelle!

    • angelique_glamconscious dit :

      Coucou Juliette,

      Et oui en effet ça surprend tout le monde pour la tomate. Si c’est occasionnel ça passe, le problème c’est l’accumulation de tout ce qui est acidifiant (avec le stress en tête !), je te recommande de lire mon article sur l’équilibre acido-basique si tu veux en savoir plus.

      Et comme disait si bien Paracelse : Tout est poison, rien n’est poison, ce qui fait le poison, c’est la dose !

      A bientôt ;-)

  • Muriel dit :

    Merci pour cet article
    Pour le kiwi je ne savais que c était acidifiant. Nous on en a du local dommage !
    Je serai méfiante sur les versions végétales des plats traditionnels avec l appli yuka pas mal ont des additifs

    Moi mon souci c est de jongler avec l équilibre acido basique et ceux hypoglycémiques car par exemple la banane est alcalin mais hyper glycémique !!! Donc pas bon pour les cellules !!!

    • angelique_glamconscious dit :

      Coucou Muriel,
      Et oui le kiwi est acifidiant, comme pas mal de fruits en fait. Je te conseille de jeter un oeil à mon article sur l’équilibre acido-basique.

      En ce qui concerne les versions végétales des plats traditionnels, c’est beaucoup plus sain et moins cher de les faire soi-même. Sinon, sache qu’en magasin bio globalement il n’y a pas d’additif.

      Enfin pour la banane, elle est pleine de fibres, donc bien que riche en glucides, ce qui compte c’est de regarder si elle est rapidement absorbée ou non. Les aliments riches en fibres sont plus longs à être absorbés donc la glycémie est modérée.

      Voilà j’espère que ces compléments d’informations pourront t’aider.
      Merci pour ton commentaire.
      Au plaisir

  • Article très interessant. Peux tu me dire où as tu faire ta formation en Naturopathie ? Merci

  • Elodie dit :

    Article intéressant avec des bonnes infos dedans :)
    Depuis que je l’ai lu, j’ai décidé de n’acheter plus que des avocats bio d’Espagne. J’adore ça mais le coût écologique et « économique » est trop important : « Depuis quelques années, les producteurs subissent ainsi des vols de récoltes, du racket et des menaces de la part des narcotrafiquants. » : extrait de l’article du parisien http://www.leparisien.fr/economie/l-avocat-entre-etats-et-mafias-13-06-2018-7770615.php. Il y a d’autres articles à ce sujet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *