Jolies découvertes beauté, lecture & gourmandises

Ce début d’année 2017 a été riche en découvertes. Je me suis dit que c’était l’occasion de faire un article plutôt qu’attendre la fin de l’année pour faire un grand article découvertes comme en 2015 et 2016.

Le tartare d’algues Classique de Bord à Bord

C’est mon énorme découverte de ces dernières semaines. Je connaissais les algues bien sûr, mais ce n’était pas ma tasse de thé. A part celle autour des makis, les algues c’était non merci… je considérais que je n’étais pas un poisson ! Et ce n’était pas faute d’avoir essayé !

Au tout début de mon végétarisme, j’avais acheté le mélange déshydraté Salade du pêcheur de Marinoé que je n’avais pas trouvé terrible (il est toujours dans mon placard, ça fait trois ans, no comment). Plus récemment, mon amie Cécile a apporté lors d’un apéro des algues fraîches Marinoé, je les ai davantage appréciées que le mélange mais je les trouve beaucoup trop salées.

Et puis en février j’ai commencé ma formation de naturopathie et j’ai compris à quel point les algues sont un allié pour la santé. Surtout pour celle des végétaliens. Les algues font partie des superaliments, je compte écrire un article dédié, elles le méritent ! Ma prof de nutrition a tant vanté les mérites des tartares d’algues que ni une, ni deux, je me suis rendue dans mon magasin bio. J’ai pris un petit pot de tartare Classique de la marque Bord à Bord pour goûter. Révélation !

J’ai terminé le pot en moins de deux jours et je suis retournée en chercher un grand. J’en consomme dorénavant tous les jours sur du pain complet bio, sur une tartine au pain des fleurs ou sur une feuille de salade que je roule comme un nem. Délicieuuuuux !

Quelle satisfaction de combiner un produit gourmand et vraiment bénéfique pour la santé !

Prix : assez cher (8 euros et des poussières le gros pot)

Ingrédients : Dulse, laitue de mer, wakamé, huile d’olive vierge extra, Cornichon et Câpre au vinaigre, Oignon, huile de noix, échalote, ail.

 

Pain Essène de Gaïa

Voici un second produit que j’ai découvert grâce à ma formation de naturo : le pain essène.

Il y a un mois encore, je n’avais jamais entendu parler des Esséniens. Ce peuple vivait il y a un peu plus de 2000 ans dans la région de la Syrie et de la Palestine. Les Esséniens étaient très proches de la nature. Leur mode de vie était fondé sur l’éthique, la morale, le partage, leur façon de vivre était la plus pure possible.

Ils rejetaient la viande et se nourrissaient essentiellement de fruits et légumes crûs, de racines et de pain. Leur pain était confectionné à base de graines germées (encore un superliment dont je souhaite vous parler dans un article dédié). Il n’était pas cuit mais simplement déshydraté à la chaleur du soleil. Ce mode de « cuisson » extrêmement doux permettait de conserver les propriétés des graines germées très riches en nutriments.

La marque Gaïa s’est donc inspirée des Esséniens pour créer son pain essène riche en fibres. Ce pain est un régulateur de glycémie et un aliment bénéfique pour le transit intestinal.

Attention, il ne faut pas s’attendre à retrouver un pain classique. La texture est très particulière, humide, elle colle aux doigts. Le goût est lui aussi très particulier, je ne saurais le décrire, surtout qu’il change en fonction des saveurs. Sucré, salé, neutre…

En effet, la gamme de pains essènes Gaïa est étendue : il y a le classique au blé, celui au blé et à la spiruline (une algue !!), ceux aux bananes, dattes, figues, haricots blancs et tomate, raisins, pois chiches olives, multigrain…

J’ai adoré celui aux bananes et celui aux dattes que j’ai mangés natures. Pour les versions neutres comme celui au blé, j’aime les accompagner de fruits ou de chocolat noir… Avec un peu d’imagination on peut créer 1000 associations avec !

Ingrédient : blé germé (100%)

 

La marque Bjorg

Je vous rassure, je connais la marque Bjorg depuis longtemps et je n’ai pas attendu 2017 pour consommer bon nombre de leurs produits.

Sauf que Bjorg, je boycottais au maximum. Si c’est également votre cas, c’est très certainement parce que vous avez eu vent de la même rumeur que moi : Bjorg appartiendrait à Monsanto. A l’époque, j’avais fait des recherches et je n’avais rien trouvé qui confirmait ou infirmait cette rumeur, alors dans le bénéfice du doute, je ne voulais plus financer cette marque.

C’était assez facile puisque je fais 99,99% de mes courses en magasins bio ou chez des producteurs. Toutefois, quand l’opportunité de rencontrer les responsables de la marque Bjorg s’est présentée, j’ai vu une occasion d’en savoir plus sur le groupe auquel appartient la marque et d’avoir le fin mot de l’histoire. Oui je suis curieuse, je l’assume.

Je précise tout de suite que je ne suis aucunement rémunérée pour parler de la marque. J’ai juste reçu deux paquets de muesli (que je ne consomme pas pour des raisons de gluten et d’acide phytique) et c’est tout. Mais je trouve très injuste ce qui se dit sur cette marque.

Bjorg est une marque française fondée en 1988. Elle appartient aujourd’hui a un groupe de taille moyenne néerlandais, Wessanen. Parmi les autres marques du groupe : Bonneterre, Alter Eco, Isola Bio, Tartex, Whole Earth ou encore les thés Clipper.

D’où provient cette rumeur de Bjorg = Monsano ? Bjorg est une entreprise cotée en bourse, ce qui signifie que n’importe qui peut acheter des actions s’il le souhaite.

Il y a quelques années, quelqu’un a acheté des actions chez Bjorg pour un montant ridicule (moins de 0,01% du capital) et a investi simultanément chez Monsanto, là encore pour une somme dérisoire. Un raccourci a toutefois été bricolé par une personne soit malintentionnée, soit qui n’y connaissait rien à la bourse. Elle a écrit un article sur un blog et la rumeur affirmant que  Bjorg appartient à Monsanto s’est propagée.

Tout ça pour un actionnaire anonyme lambda comme vous et moi. Il faut savoir que Bjorg n’a aucun droit de regard sur l’achat de ses actions. C’est le fonctionnement du marché et ça vaut pour toutes les entreprises cotées en bourse. Vous avez peut-être vous-même des actions ?

Depuis la rumeur continue de courir sans que personne n’ait pu la vérifier. Et vous savez quoi ? Ce fameux actionnaire a revendu ses actions Bjorg depuis plusieurs années…

C’est dommage de tirer sur Bjorg qui est une marque avec de belles valeurs et cherche depuis sa création à démocratiser le bio en grandes surfaces. Je ne fais pas partie de leur cible (même s’il m’arrive d’acheter quelques uns de leurs produits pour dépanner), je trouve que leurs produits génèrent beaucoup trop d’emballages (on peut acheter du muesli en vrac dans les magasins bio par exemple) mais pour les gens qui achètent de l’industriel en grande surface, c’est toujours mieux que le reste.

De toute façon, Bjorg ou pas, la leçon c’est surtout qu’il ne faut pas croire aveuglement tout ce qu’on lit sur internet. Toujours vérifier, croiser les sources, interroger les intéressés etc.

Si comme moi, vous boycottiez Bjorg, dites-moi ce que vous pensez de tout ça en commentaires ;-)

 

Livre Les Animaux ne sont pas comestibles, de Martin Page

Petit dernier arrivé dans ma bibliothèque, comme le titre l’indique, ce livre traite de la cause animale. L’auteur s’appuie sur son propre parcours vers le véganisme pour démontrer à quel point l’engagement dans l’antispécisme est politique.

C’est toujours une grande satisfaction de voir sortir de nouveaux ouvrages traitant de ce thème. Ca prouve que de plus en plus de personnes s’y intéressent.

Pour l’instant je l’ai simplement feuilleté, je compte le lire en avril, vous le retrouverez donc bientôt dans une revue Glam & Culture.

Livre La sophrologie dynamique – Explorez et renforcez vos 5 intelligences

La sophrologie m’intrigue et m’intéresse de plus en plus. Je pense que je compléterai mon cursus en naturopathie par des formations dans ce domaine. En attendant, je m’ouvre au sujet par le biais de livres.

La Sophrologie Dynamique® propose et facilite l’exploration de cinq intelligences principales présentes en chacun de nous : l’intelligence du corps ou savoir bouger, être bien dans sa peau ; l’intelligence émotionnelle ou l’art de se motiver, d’entrer en relation avec les autres ; l’intelligence intuitive et la possibilité de créer, de donner du sens ; l’intelligence transcendante pour faire face à l’extraordinaire et s’inscrire dans l’univers ; l’intelligence rationnelle dans la capacité à identifier, catégoriser, mettre en mots et en oeuvre les découvertes faites en chemin.

Livre 50 étapes pour créer sa petite entreprise

Je commence déjà à anticiper mon entrée dans le cercle des entrepreneurs. Ce livre est très bien fait et reprend toutes les bases de la création d’entreprise. De l’élaboration du business plan à la recherche de fournisseurs, en passant par le choix du statut juridique, tout y est. J’ai beau avoir étudié ça pendant mon cursus en école de management, ça ne me fait pas de mal de rafraîchir ma mémoire.

Et on y croit, parce qu’en France, les deux tiers des créateurs d’entreprise sont toujours actifs après trois ans. Si c’est pas encourageant ça. Y’a plus qu’à se lancer !

Le masque noir lacté d’Akane

Je vous avais parlé de mon coup de coeur pour la gelée à l’aloe vera d’Akane et bien j’aime tout autant le masque noir lacté. Je n’ai jamais vraiment utilisé de masques car je les trouve contraignants (appliquer, attendre, rincer, c’est long !) mais celui-ci sent tellement bon que je l’applique toutes les semaines.

A base de charbon végétal activé, poudre de noyaux d’olives et de l’actif Akane, ce masque est indiqué pour les peaux grasses.

La composition est très clean et bien sûr Akane est une marque cruelty free.

L’eau de Génie et La lotion de Miss Ellaire, d’Indemne

Tout comme Akane, je vous ai déjà parlé d’Indemne et des valeurs de la fondatrice. J’avais pu tester les huiles mais pas encore les toniques.

La fameuse lotion de Miss Ellaire est une eau micellaire qui nettoie et démaquille. Je l’utilise avec un coton lavable Lamazuna, en alternance avec le démaquillage à l’huile. Je me maquille très peu en ce moment donc j’ai moins l’envie d’utiliser mes huiles en démaquillage. Je rince Miss Ellaire à l’eau puis je vaporise l’Eau de Génie, une eau de fruits. Autant je peux me passer de crème hydratante, autant l’étape hydrolat est devenu un incontournable dans la routine de mes matins pressés.

Comme la dernière fois, le reproche que je fais à Indemne c’est le suremballage. Dommage également que leurs produits ne soient pas bio, surtout que tout le reste est parfait. Tous les produits Indemne sont véganes et cruelty free et sont notamment certifiés par la PETA.

Le maquillage Lavera

J’aime beaucoup la marque allemande Lavera car elle propose des produits bio de qualité à des prix accessibles. Sa gamme maquillage est étendue : fards à paupière, mascaras, rouges à lèvres,  fonds de teints, correcteurs…

La plupart des produits sont véganes. On les repère en un coup d’oeil grâce au logo de la Vegan Society bien mis en évidence sur les packagings ou sur leur site internet.

C’est le genre de maquillage que j’aime porter, naturel et discret. Les fards à paupière minéraux qui s’inspirent des couleurs de la nature risques fort de ne plus me quitter ce printemps et cet été. Je vous ferai un petit look porté.

Le choix en matière de maquillage végane et cruelty free est maintenant vaste et à la portée de tous grâce à des marques comme Lavera. Zéro excuse pour continuer d’acheter des cochonneries en grandes surfaces ou en parfumerie ! ;-)

Les hydrolats Pranarom

Quand j’ai découvert les hydrolats et eaux florales grâce au layering je trouvais cette étape inutile et contraignante. J’étais loin de m’imaginer qu’elle allait devenir mon indispensable ! Par contre, je suis infidèle aux marques et aux fleurs… Je change en fonction de la saison et des produits qui croisent ma route.

Ces derniers mois je n’ai pas lâché mes sprays Pranarom : la lotion décongestionnante spéciale contours des yeux et la lotion anti-âge font partie de mes hydrolats préférés. L’odeur de celle pour les peaux matures est un peu bizarre, mais l’odeur « herbes folles foin séché » ne me dérange pas, je préfère mille fois ce genre de senteur naturelle à du fleuri bien chimique.

Je suis bluffée par la qualité des produits Pranarom, notamment leurs huiles essentielles. Après avoir essayé plusieurs marques des mêmes HE, notamment celle de tea tree, je vois nettement la différence. Alors oui, c’est trois fois plus cher que chez Aroma Zone, mais acheter moins cher un produit qui ne fonctionne pas, quel est l’intérêt ?

Pranarom est devenu ma référence en aromathérapie. J’achète leurs produits en magasin bio mais ils sont aussi disponibles en ligne.

 

C’est tout pour ma petite revue découvertes de ce début d’année. Vous connaissiez ces produits ?

Est-ce que ce genre d’articles vous intéresse ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Commentaires

  • Nolwenn dit :

    Hello Angélique,
    J’ai vraiment adoré ce post car c’est le genre d’articles que je préfère afin de faire de vraies et jolies découvertes, j’espère que tu nous en proposeras d’autres de ce type ;-)
    Tout d’abord, je valide ce tartare d’algues que tu présentes car c’est également celui que j’achète (à déguster sur des tartines de baguette au levain ;-)) mais j’aimerai tenter une recette maison car ça reste assez onéreux.
    Ensuite, le livre « 50 étapes pour créer sa petite entreprise » me tente beaucoup car même si je ne me suis pas encore lancée, j’envisage à terme de créer ma propre entreprise (projet pro autour de naturopathie en cours également ;-)) et ce sont toujours des lectures très boostantes et inspirantes.
    Enfin, je serai curieuse d’en savoir plus sur ta formation de naturo eh eh.
    Je te souhaite une belle journée plein de bonnes énergies & bises

  • Haaan le tartare d’algues, j’adore! Depuis que j’ai découvert ce produit j’en achète tout le temps. Je connais Lavera pour leurs produits comme les crèmes mais je n’ai jamais essayé le maquillage, je vais voir ça de plus près.

    Bisous

  • Morel dit :

    Merci Angélique pour cet article! . C’est toujours un plaisir de voir nos produit tant aimés! Et vive les algues!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *