Objectif zéro achat pour 2019, cap ou pas cap ?

Vous pourriez passer une année sans rien acheter du tout ?
Oui, vous avez bien lu, 365 jours sans aucun achat matériel, c’est ça l’objectif zéro achat.

Un an sans consommer : utopie ou but atteignable ? Et pourquoi faire d’abord ?

Objectif zéro achat : pour aller plus loin

Parce que la slow conso ou la consomm’action, on connait bien maintenant. Acheter en conscience, se tourner vers des alternatives locales, artisanales, bio…, tout ça, c’est bien. D’ailleurs, voter avec son porte-monnaie, je suis la première à le clamer. Mais ça reste de la consommation.

Les produits bio, éthiques, français, les eshops et les marques engagées poussent comme des champignons. Et personnellement, les codes promo par ci, les box éthiques par là, les abonnements à tout va et les nouveaux produits, j’en fais une overdose. Ça peut certes paraître bizarre pour une blogueuse, pourtant pas tant que ça, car je n’ai jamais vraiment collé au profil de l’influenceuse.

J’ai la sensation que nous sommes en train de bâtir la version green de la société de consommation, et ça, ça ne me plait pas du tout.

Vers la simplicité heureuse

Mon récent voyage de plusieurs semaines en Asie Pacifique m’a ouvert les yeux sur le poids du matériel dans ma vie. Comme ce fut déjà le cas pour mon tour du monde, vivre avec 15 kilos d’affaires contenus dans un sac à dos fait prendre énormément de recul sur l’accumulation de ses possessions. « Mais à quoi me sert tout ce que j’ai chez moi ?! » est la question qui a le plus trotté dans ma tête.

Je ne me suis jamais sentie aussi légère que pendant ces voyages, alors c’est naturellement que l’envie de m’alléger matériellement a germé. Et quand on se met à désencombrer sa maison, on réalise vite du temps et de l’énergie que ça prend. Alors si on commençait par la base, à savoir ne plus rien acheter, ce ne serait pas plus simple ?

Objectif zéro achat sans frustration

Le but de ma démarche n’est pas de devenir triste et frustrée. Au contraire, c’est de mesurer l’abondance qu’il y a déjà dans ma vie :

Tous ces livres que je n’ai pas encore lus et qui attendent sagement dans ma bibliothèque.
Tous ces vêtements et ces chaussures rangés dans ma penderie.
Tous ces bijoux que je ne porte jamais.
Tous ces cosmétiques que j’ai stockés (via les partenariats du blog).
Tous ces films téléchargés qui dorment dans mon disque dur.
Tous ces carnets, ces stylos, que j’ai achetés ou qu’on m’a offerts.
Tous ces compléments alimentaires qui attendent dans mon placard…
La liste est longue et les tiroirs remplis.

Arrêter d’acheter c’est aussi apprendre à se débrouiller : bricoler, réparer, emprunter, bref, faire autrement.

Et puis il y a tout ce qui ne s’achète pas : les balades en forêt, les petits plats maison, les fleurs des champs, les caresses aux animaux, les danses déchaînées, les pieds trempés dans le ruisseau, les parties de cartes entre amis, les soirées DVD adorés, les tours en vélo, les ciels étoilés, le chant des oiseaux, les pique-niques improvisés, les bains aussi chauds que moussant…

Pour résumer, je base ma vie sur ce leitmotiv :
« je n’ai besoin de rien qui soit matériel ».

J’ai envie de remplir ma vie de moments, plutôt que d’objets. De partager plutôt que d’acheter. Cela s’inscrit parfaitement dans ma philosophie de slow conso, puisque j’ai déjà réduit ma consommation de biens matériels depuis plusieurs années. Je passe simplement à la deuxième étape.

En plus, avec cet objectif zéro achat, d’un côté je vais réduire mes besoins, de l’autre je vais économiser sans effort. Un cercle vertueux qui me permettra d’être encore plus sereine pour vivre ma vie de liberté.

♥ Lire mon article : 5 idées pour moins consommer

Concrètement ça implique quoi ?

En 2019, je compte me passer de tout achat matériel, consommable ou non :

  • vêtements, chaussures, sacs, accessoires, bijoux
  • cosmétiques (sauf produits d’hygiène), maquillage
  • déco
  • accessoires de sports
  • appareils électroniques, appareils électroménagers
  • meubles
  • livres, DVD, CD
  • papeterie
  • articles pour la maison (sauf ceux du type ampoules)
  • outils et matériel de jardinage
  • accessoires pour mes chiens

Mes achats seront donc concentrés sur mon alimentation, toujours la plus bio, non transformée et non emballée possible, le carburant de ma voiture, que je compte utiliser au minimum (vive le vélo !) et les produits naturels comme les huiles essentielles et végétales.

S’il me manque vraiment un indispensable, alors je me tournerai vers le prêt, l’échange et en dernier recours l’achat d’occasion. Je n’exclus pas non plus un achat engagé ou de soutien pour une cause qui me tient à coeur.

Pour ce qui est des cadeaux, que mes proches soient prévenus : je n’offrirai que du dématérialisé ou du fait maison !

Un suivi rigoureux de chaque achat

Je compte compiler dans un carnet les achats physiques s’il y en a, de même que toutes mes dépenses non matérielles : resto, cinés, musées, spectacles, déplacements en avion, en bateau, en tuktuk… Je noterai également le nombre de kilomètres parcourus avec ma voiture. Je veux avoir une idée précise de mon impact de consommatrice sur une année.

Aimeriez-vous des petits bilans durant l’année pour que je vous raconte comment je m’en sors ? Mensuels, trimestriels, semestriels ?

 

Est-ce que vous me croyez capable de relever le défi ? Ou bien pensez-vous que je vais craquer en cours d’année ?
Quelqu’un a envie de se lancer avec moi dans ce défi zéro achat ?

Cet article vous a intéressé ? Epinglez-le sur Pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 Commentaires

  • MURIEL dit :

    bonsoir et tout d’abord bonne année
    joli défi
    pour ma part je pense pouvoir me passer d’achats de sacs, accessoires, bijoux
    cosmétiques (sauf produits d’hygiène), maquillage déco, appareils électroniques, appareils électroménagers,meubles, livres je les prends à la biblio ou télécharge sur mon ebook, DVD, CD papeterie articles pour la maison, outils et matériel de jardinage, accessoires pour mes chiens
    d’ailleurs je ne suis pas une grosse dépensière à la base

    pour ce qui est des vêtements comme je les garde très longtemps pas de garantie que j’en ai pas besoin pour renouveler ! idem pour les chaussures mais çà reste juste parce que j’en ai besoin

    accessoires de sports là c’est plus difficile car pareil je suis pas à l’abri d’une chaussure de rando qui me claque !

    tiens ce qui est pas mal aussi c’est le vide dressing ou l’échange !

    ton idée de noter aussi est pas mal !
    par contre les dépenses pour les escapades c’est quand même matériel et çà çà m’aide à tenir moralement suite à ce que j’ai vécu!!!!!

    allez je vais ouvrir un carnet !

    bonne soirée

  • Aurelie dit :

    Je suis certaine que tu vas réussir ! Tu as bien ciblé le ton challenge donc ça devrait bien se passer. J’essaie également d’avoir une consommation raisonnée et si possible zéro déchet et éthique. Pour Noël : on s’est offert des places de spectacles, des meubles pour la maison qui nous manquaient. Pour les vêtements, je n’achete plus neuf (je passe par la location leclosetfr et par vinted). Je note depuis le 1/10 tous les vêtements que j’achète (occasion) mais avec leur prix (a voir là bonne occasion,on finit parfois par surconsommer, là au moins je sais). Sinon je tiens une « wishlist » des choses qui me tentent avant de les acheter et j’attends (et bien souvent au bout de 1/2 semaines je les ai déjà oublié ….). Par contre, je ne supprime pas ce que j’ai acheté dans la liste, cela m’aide à rester consciente de mes achats ! J’ai hâte de lire tes retours !

  • Lucie dit :

    J adore ! Merci d être si vrai et si inspirante !
    J avoue avoir était une sacrée accro du shopping et puis tout à changé il y a 2 ans et demi après une année à faire plusieurs voyages et à m être rendu compte que c était ça qui me rendait heureuse et non un dressing plein !
    Et assez fière de moi : j ai divisé par 4 mon budget shopping en 2 ans !
    Merci vinted aussi, même si quand je fais le calcul ; je me rends compte que j ai vendu des articles , qui additionnés , devaient m avoir couté 3000€ ( si si ) et qu au final j ai vendu pour un total de 500€ (et tout était quasiment neuf )
    Il n est jamais trop tard et heureuse d avoir changé de vision sur la vie et mon monde ….
    Zéro achat je suis pas sûr d y arriver mais j ai tellement diminué que je suis déjà assez fière !
    Un jour j ai lu sur un tote bag :
    Je préfère accumuler des moments que des choses….
    Et c est tellement vrai !
    Et on aide la planète!

  • C’est un défi fou que tu t’es lancé, mais c’est très inspirant. J’aimerais beaucoup connaître ton bilan au fur et à mesure : bienfaits, doutes… De mon côté, je suis incapable de me fixer un objectif « zéro achat ». J’ai besoin d’un équilibre entre minimalisme, simplicité… ET petit plaisir en m’offrant un joli vêtement, un bel objet… de temps en temps. J’ai drastiquement réduit ma consommation (et beaucoup changé ma manière de consommer) mais je ne cherche pas spécialement un extrême. Justement, lorsque je voyage avec le même sac sur le dos pendant 1 ou 2 mois, je suis généralement très contente de retrouver mes affaires et de ne plus m’habiller tous les jours pareil. Cela a l’air hyper matérialiste et futile comme ça ahah mais je pense que cela va plus loin que cela.

    En tous cas, dans certains domaines je me suis rendue compte que j’avais déjà tout ce dont j’avais besoin (notamment côté cosmétiques et sport) donc je pense que j’atteindrai le zéro achat dans ces domaines là (sauf pour remplacer ce qui est terminé/usé/indispensable).

    Et pour terminer, je te rejoins à 100% sur la « société de consommation green ». J’ai fait le même constat et je frise comme toi l’overdose !

  • C’est un super beau projet ! bravo ! Perso je ne suis pas encore prête à ne plus acheter du tout, même si cela fait déjà quelque temps que j’ai beaucoup changer mon mode de consommation
    Bonne soirée
    Mélanie

  • Beau projet :). J’ai hâte de pouvoir lire ton bilan.

    J’ai tout de suite tilté en lisant ton article puisque de mon coté je me suis inscrit au projet « rien de neuf » organisé par zéro waste France.

    Pour moi, ça ne sera pas un zéro achat mais sans rien acheter de neuf me permettant simplement de limiter au maximum ma consommation et, au besoin, faire fonctionner l’économie circulaire.

    Un moyen de faire une pause, se recentrer, et de réfléchir à ce qui m’est essentiel.

    En tout les cas, belle initiative.

  • Très beau défi ! Hate d’en lire le bilan, mais pour également consommer déjà beaucoup moins, on sent comme cela allège et permet de se concentrer sur l’essentiel :)

  • Marisa dit :

    Beau défi… Je vais tenter… mai je sais que je vais avoir du mal pour les bouquins, la papeterie et la déco ! Les vêtements, comme je fais du yoyo avec mon poids, j’ai une belle garde-robe pour toute éventualité ;-), mais 1 vêtement acheté = 1 vêtement sorti du dressing (ça limite les dégâts !), j’use mes chaussures jusqu’à la corde et je couds mes sacs… Sport : j’en fais peu, je ne devrais donc pas user ce que j’ai… appareils en tout genre et meubles : plus de place (la bonne excuser pour garder les doublons : j’attends que mes filles s’installent pour leur donner des meubles et leur faire faire des économies…)
    Je viens de commencer un bullet journal… je vais donc essayer de faire un suivi de ce défi…
    Mais je suis curieuse, et ça me motivera, d’avoir des retours réguliers !
    Bonne journée !

  • Elodie dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi et j’ai eu les mêmes sentiments récemment. De plus en plus de nouvelles marques engagées et conscientes émergent et l’envie de les encourager et de participer est là. Mais effectivement, ça reste de la consommation, certes plus responsable, mais de la consommation quand même !

    Nous avons tous beaucoup de choses que nous n’avons pas lues ou utilisées mais nous rachetons quand même, poussés par le marketing et les stratégies commerciales mises en place. Depuis 2 ans, j’essaie de consommer moins, de prendre le temps de la réflexion avant un achat et d’acheter ce dont j’ai vraiment besoin. De ce fait, je n’achète plus de maquillage (étant donné que j’en porte que rarement), de décoration, CD, DVD, etc. J’achète rarement des vêtements.

    Mais j’achète encore souvent des plantes et des livres ! Ces derniers car j’aime bien les relire plusieurs fois. Ce sont les rares objets dont j’ai du mal à me débarrasser, notamment dans ma démarche de rendre mon intérieur plus minimaliste.

    L’idée de troc me plaît beaucoup. Si jamais tu as des bonnes adresses à partager, n’hésite pas

    Je trouve que c’est une très bonne idée de tout noter, ça rend les choses plus réelles ! Et je serai ravie de lire tes bilans si tu en fais

    Bon courage pour ton objectif et merci de te montrer sincère et vraie avec nous !

  • san007 dit :

    Oh curieuse de voir la suite, pas facile, c’est vraie que moi ,c’est un peu dans le même esprit, je n’ai pas envie de vider ma maison, je m’y sens bien comme elle est… avec mes affaires, l’idée de ne pas consommer me plait plus, celle de ne pas faire entrer des objets en plastique. Je voudrais faire une caisse avec mes achats compulsifs sur une année et voir où cela me mène.

  • C’est un défi fou mais j’espère que tu y arriveras. Ça me donne envie aussi de tenter de réduire drastiquement mes achats.
    Je me dis que je vais mettre sur un compte où dans un bas de laine les sommes que je vais économiser

  • Naha dit :

    Je ne te connais pas, mais tu as l’air motivéé donc je pense que tu peux le faire :) Je reviendrais suivre ton aventure :)

  • Gwen dit :

    Beau défi ! Je pense que je pourrais y arriver sur la plupart des choses, parce que le plus gros de mes dépenses part en nourriture ou en loisirs (cours de pole, abonnement ciné et netflix…). Je pense que ce serait compliqué pour les vêtements parce que, par exemple, je sais que je n’ai qu’un seul jean et il très probable qu’il me lâche en cours d’année… Je devrais forcément en racheter un d’occasion. Je dois déjà racheter des lacets pour mes baskets parce que le chats les ont détruit. :D Mais sinon, j’ai un mariage en juin et je ne compte pas acheter une robe pour l’occasion, j’en ai déjà plein. Je pense que le plus compliqué pour le défi pour moi se serait les cadeaux, surtout pour les enfants. J’offre souvent des produits culturels.
    Je pense tout de même essayer de bien réfléchir à chacun de mes achats et les limiter au maximum.

  • Lo dit :

    De base je serais plutôt partante mais j’avoue qu’on a prévu plusieurs achats cette année avec l’arrivée d’un nouveau bébé (des langes lavables en rabe car il nous ne manque quelques uns, un aspirateur après que le notre ait planté suite à 7 ans de bons et loyaux services et deux trois autres bricoles). Ensuite je me sens responsable dans mes achats. Seconde main au maximum, réparation car nous sommes deux bricoleurd et adeptes du système d à la maison etc donc c’est non mais j’ai hâte de te suivre !

  • Audrey dit :

    Hello, bonne année à toi. Je trouve ta démarche super intéressante et j’ai envie de dire, si tu as envie, fonce et fait le ! Pour ma part, je ne pense pas encore franchir ce cap. Parce que j’aime beaucoup trop me maquiller, lire des livres etc. Mais je trouve que c’est bien si des gens comme toi, veulent être plus libre. En tout cas je te souhaite bonne chance avec ce défi/challenge et j’espère que tu le réussiras :) Bonne continuation

  • Jennifer r dit :

    Super cet engagement ! Je vais te suivre ou tout du moins faire au mieux. Ça sera certainement assez facile puisque je vie dans une appartement meublé dans lequel je ne me projete pas sur le long terme. Puis ça fait longtemps que j’ai commencé pour les vêtements, je vais simplement veiller à continuer cette année. Merci pour cet article ! :)
    Jennifer

  • Cécilia dit :

    Super initiative, je suis de tout coeur avec toi et j’ai hâte de lire tes retours dans les mois à venir ! Je reviens moi-même d’un an en Australie et redécouvre avec stupéfaction toutes les choses que j’ai accumulé dans ma vie. Au final comme tu dis, avec 15 kg sur le dos, qu’est-ce qu’on est heureuses ! Je n’ai qu’une hâte: me remettre en vadrouille en essayant de consommer encore moins et d’acheter encore moins. C’est devenu tellement une habitude « facile » d’acheter pour résoudre un problème qu’on ne pense plus à être créative pour le résoudre avec les objets qu’on a déjà ! Et au final quand on n’a qu’un sac à dos avec soi pour transporter sa petite maison, tout à l’intérieur doit avoir plusieurs fonctions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *