5 idées pour moins consommer

« Le bonheur n’est pas d’avoir ce que l’on aime mais d’aimer ce que l’on a ».

reduire-sa-consommation

Pas facile de réduire sa consommation alors que nous vivons dans une société de surconsommation qui ne jure que par la croissance. Avec la multiplication des supports, la publicité nous assaillit de toute part, nous donnant l’impression qu’être heureux rime avec acheter.

Il y a encore un peu plus d’un an, j’aimais beaucoup le shopping en ligne. Je recevais des mails de dizaines de boutiques et e-shops. J’avais constitué une blogroll de modeuses que je lisais tous les jours. Passer du temps et dépenser mon argent à acheter des vêtements, des bijoux, des accessoires me semblait plaisant. Et un jour j’ai ouvert les yeux sur les sommes considérables que je dépensais, pour des sacs, des chaussures ou un manteau portés quatre fois et j’ai voulu changer ça.

En suivant ces quelques conseils vous verrez qu’il est tout à fait possible de se détacher des besoins matérialistes et de se recentrer sur de nouvelles priorités :

1/ Se désinscrire des newsletters

Les e-mails tentants des e-shops et vente-privée sont souvent responsables des actes d’achat non prémédités. Qui n’a jamais passé commande sur un e-shop parce qu’il avait un code promo à utiliser mais pourtant aucun besoin particulier ? La désinscription est radicale : on ne voit pas, on n’y pense pas. On reste ainsi dans une démarche push : un besoin nécessite une recherche de produit et non l’inverse.

2/ Changer de lectures (blogs, magazines)

Comme pour les e-shops, suivre l’actualité des blogueuses « poussent-au-crime » est le meilleur moyen de se créer des pulsions d’achat et des besoins inutiles. Les wishlists longues comme le bras ne génèrent que de la frustration, car une fois que l’on a coché la case du sac de nos rêves ou de la lampe must-have, elle est remplacée par une nouvelle envie. Un cercle vicieux. Faites le test pendant un mois (en se désabonnant également de la page Facebook, Instagram, Twitter de ladite blogueuse etc), vous verrez, vous n’y penserez plus.

Si cette démarche provoque un manque, comblez-le. Changez vos habitudes de flânage sur internet ou de lecture de magazine : inscrivez-vous à des blogs éloignés du shopping mode ou déco. Les thèmes sont infinis : DIY, voyages, photo, recettes, récits…

Exemples de magazines slow : Green AttitudeSimple Things – HappinezFlow

Blogs DIY : Le Meilleur du DIY – Yearn

3/ Faire le calcul

Prenez un carnet ou une feuille Excel, sortez vos tickets de caisse ou vos relevés de comptes et calculez ce que vous avez dépensé ces derniers mois pour les vêtements, les chaussures, les accessoires, les cosmétiques, le maquillage, la décoration, les produits hightech. Attention, soyez assis, on ne sait jamais.

4/ Commencer une nouvelle activité

C’est un fait, le shopping prend du temps. Que ce soit les virées entre copines, l’écumage de boutiques en ligne ou la lecture de blogs, toutes ces activités sont chronophages. Vous disposez donc de temps, consacrez-le à une activité, peu importe le domaine. Commencer un sport, apprendre une langue, jardiner, devenir bénévole dans une association, passer du temps avec ses grands-parents, correspondre de façon manuscrite avec une amie, se lancer dans le tricot, écrire une nouvelle, repeindre une pièce, trier ses placards et organiser un vide-dressing, tester des recettes, apprendre la photo, s’inscrire à un cours de yoga, lire la pile de livres qui attendent depuis des mois… C’est certain que vous ne manquerez pas d’idées.

5/ Apprendre à reconnaître ses besoins

Pour réussir à se contenir il faut bien se connaître et cette connaissance passe par l’analyse de ses besoins. En fonction du job (un métier de représentation n’aura pas les mêmes prérequis qu’une activité dans l’industrie par exemple) ou des sports et activités pratiquées, les besoins de chacun varient, mais nous sommes tous capables de nous définir un minimum vital. Faut-il vraiment posséder dix mascaras alors qu’un tube en utilisation quotidienne dure six mois ? Avons-nous besoin de dix paires d’escarpins noirs alors que nous n’en portons qu’une à la fois ? Prenez un carnet et notez vos indispensables pour chaque saison ou pour chaque pièce de la maison.

Pendant mon tour du monde, j’ai vécu plusieurs mois avec un sac de douze kilos, qui comprenaient mes vêtements, mes affaires de toilettes, mon sac de couchage, mes chaussures et le poids du sac. J’avais le strict minimum et je m’attendais à manquer de tout. Et bien vous savez quoi ? J’avais trop. Le peu de maquillage que j’avais emporté a dû servir trois fois en six mois. Quand je suis rentrée chez moi à la fin du voyage, j’ai eu le tournis en ouvrant mes placards. Bien sûr une vie de routarde n’est pas comparable à celle d’une femme active, mais il est certain que nous pouvons nous contenter de beaucoup, beaucoup moins, que ce à quoi nous sommes habitués. Et de ne nous en sentir que plus légers !

© photo : Ludivine Fleury

feuilles

Avez-vous déjà réfléchi à votre façon de consommer ?

Souhaiteriez-vous réduire votre consommation ?

Ces conseils vous semblent-ils applicables?

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Commentaires

  • Nolwenn dit :

    J’ai adoré cet article car je me suis retrouvée dans de nombreux aspects et comportements de consommation que tu évoques et depuis plusieurs mois j’essaye de consommer moins et mieux même si ce n’est pas encore parfait. Et pour ma part, j’ai noté que ma surconsommation était et est très souvent liée à l’environnement dans lequel j’évolue (le carnage shopping quotidien lorsque j’habitais à Paris) et mon état d’esprit, genre lorsque j’ai moins le moral j’ai tendance à dépenser plus et à compenser en faisant du shopping. Maintenant, lorsque je suis dans cette situation, j’applique systématiquement les trois derniers points que tu évoques et finalement je me recentre sur l’essentiel, je n’achète plus grand chose de superflus « juste parce qu’il faut bien se faire plaisir » et je ne suis plus frustrée comme je pouvais l’être auparavant. Enfin, je te l’avais déjà dit sur Insta mais je me répète, bravo pour ton blog et les sujets abordés, c’est très intéressant et bien écrit.
    Bon week-end et bonne soirée,

  • Aline dit :

    Super article je vais essayer de mettre tout ça en application ! Déjà je vais voir ton blog tous les jours!

  • Miss_Végé dit :

    Je suis heureuse de voir que finalement, je ne consomme pas tant que ça, nous essayons vraiment de consommer intelligemment chez nous. Comme tu le dis si bien, quand on se débarrasse de tout le superflu, on se rend compte qu’on en avait pas vraiment besoin.
    Je me suis un peu faite avoir quand j’ai eu ma fille, à lui acheter des dizaines de vêtements trop mignons qu’elle a dû mettre deux fois, depuis je me suis calmée ! On a aussi reçu TELLEMENT de vêtements qu’elle n’a jamais portés, c’est triste quand tu penses aux familles qui peinent à acheter un nouveau manteau d’hiver à leur enfant.
    Bref, consommer, oui, mais intelligemment, et surtout pas sur le coup de l’impulsion.

  • Marion dit :

    Je suis de plus en plus dans cet état d’esprit car je vois à quel point mon dressing est plein (que ça soit niveau vêtements et cosmétiques :/). Je me tourne de plus en plus vers de bons produits, des produits plus minimalistes (Lamazuna, Lapiglove, etc) mais je craque encore parfois pour une box et un rouge à lèvres dont je n’ai évidemment pas un réel besoin -_- On va dire que je suis encore « en transition » ^^ J’essaye désormais d’utiliser tous mes produits ou de m’en débarrasser (dons, vide dressing,..). Pas facile quand on est blogueuse de se désinscrire de toutes les newsletters dont je relaye les réductions et bons plans, je me fais avocat du diable dans mes articles car je fais souvent des sélections shopping (dernier en date : cadeaux de st Valentin pour lui ou à partager..) mais j’essaye de proposer des alternatives plus centrées sur le moment à partager plutôt que l’objet…
    Bref, voilà où j’en suis et peut-être que d’ici quelques jours/mois/années je reviendrai te dire que mon vanity ne tient plus que dans un petit placard plutôt que dans deux grands tiroirs de commode… -_- En tout cas « work in progress » ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *