Faut-il se tourner vers la naturopathie ?

La naturopathie, savez-vous concrètement ce que c’est ? A quoi ça sert ?

Peut-être pensez-vous, comme la plupart des gens, qu’elle recadre la nutrition et soutient la santé avec des compléments alimentaires. Ce n’est pas faux, mais c’est beaucoup plus que ça.

 

La littéraire qui vit depuis toujours en moi ne peut que s’émerveiller devant l’étymologie du mot « naturopathie ». Il trouve ses racines dans le latin NATURA et le grec PATHOS qui signifient étudier et supprimer le mal à l’aide des moyens que nous offre la nature. En anglais PATH signifie le chemin, en lui associant la nature on souligne le chemin qui mène vers la santé.

C’est beau !

Attention, ne faites pas l’amalgame avec « se soigner par les plantes » car la naturopathie va plus loin.

La naturopathie, à quoi ça sert ? Savez-vous concrètement ce que c'est ? Peut-être pensez-vous, comme la plupart des gens, qu’elle recadre la nutrition et soutient la santé avec des compléments alimentaires. Ce n’est pas faux, mais c’est beaucoup plus que ça.

La différence entre allopathie et naturopathie ?

L’allopathie, kézako ?! C’est la médecine conventionnelle, celle qui est classiquement employée dans les pays occidentaux.

♡ La différence entre l’allopathie et la naturopathie est simple : quand la·le médecin allopathe va s’attacher à supprimer la conséquence d’une maladie (à coups d’antidouleur ou d’antibiotique), la·le naturopathe va plutôt rechercher la cause de la cause de la cause (oui, oui, trois fois) responsable de ces effets et mettre en place une stratégie pour les supprimer. On appelle ça le causalisme.

♡ La naturopathie est une démarche holistique qui s’intéresse à la personne dans son ensemble et non pas seulement la partie affectée par les symptômes. Le mental, les émotions, les aspects socio et éco-planétaire sont pris en compte.

Ces deux médecines, allopathie et naturopathie, sont donc complémentaires. L’allopathie est indispensable pour poser un diagnostic, pour intervenir en cas d’urgence et dans la nécessité de chirurgie. Chaque discipline a sa raison d’être. La preuve en est avec le temps attribué aux consultations : 10 à 15 minutes pour l’allopathie, 1 heure minimum pour la naturopathie, tout simplement car le but n’est pas le même.

L’essence de la naturopathie

La·le naturopathe se base sur la faculté d’autoguérison du corps. Ce n’est pas un charlatan ou un gourou, elle·il applique simplement des principes de vie basés sur les connaissances ancestrales du corps et de l’esprit humain. Ces préceptes ne sont pas nouveaux puisque les origines de la naturopathie remontent à 2500 ans.

J’adore cette vidéo qui résume parfaitement l’incohérence de la médecine occidentale comparée à la médecine chinoise : tu sais comment ça se passe la médecine en Chine ?

Sur quoi se base la naturopathie ?

Dans l’idéal, la naturopathie vise la prévention. La·le naturopathe agit comme un guide pour orienter et éduquer.

♡ Pas besoin d’être malade pour consulter, au contraire. Le but de la naturopathie c’est d’optimiser la santé (l’améliorer ou la rétablir), grâce à l’hygiénisme, c’est-à-dire une hygiène de vie saine et adaptée.

♡ Pour cela, elle applique l’humorisme, la science des humeurs. Non pas celle de la bonne ou la mauvaise humeur, mais des liquides organiques du corps humain : le sang, la lymphe, le cytoplasme.

→ Pour en savoir + sur l’humorisme, lisez mon article sur l’encrassement humoral.

♡ En cas de maladie, la naturopathie ne soignera pas (aucun·e humain·e n’a le pouvoir de guérir un autre être). Elle stimulera et renforcera la force vitale de la personne, c’est le principe du vitalisme.
La force vitale est un concept ancestral, elle est appelée prana chez les Indiens, chi chez les Chinois ou encore pneuma chez les Grecs. C’est la capacité qu’à le corps de mettre en place les mécanismes qui œuvrent pour son maintien en vie.

Pour réussir à cerner la cause des dysfonctionnements, la·le naturopathe balaiera le passif de sa·son client·e pour déceler dans quel contexte ils ont pu s’installer. Elle·il ne posera pas de diagnostic mais réalisera un bilan de vitalité et ne délivrera pas d’ordonnance mais un programme d’hygiène vitale.

La naturopathie, à quoi ça sert ? Savez-vous concrètement ce que c'est ? Peut-être pensez-vous, comme la plupart des gens, qu’elle recadre la nutrition et soutient la santé avec des compléments alimentaires. Ce n’est pas faux, mais c’est beaucoup plus que ça.

Les 10 techniques utilisées en naturopathie

Les 3 techniques majeures qui sont indispensables à la bonne santé :

1- L’alimentation : nutrition, diététique, monodiétes, régimes dissociés…

2- L’exercice physique : marche, yoga, gymnastique, natation, course à pied et autres sports

3- La psychologie : relaxation, gestion du stress, pensée positive, développement personnel, sophrologie, méditation…

Les 7 autres techniques dites mineures qui viennent en complément :

4- L’hydrothérapie : bains chauds, froids, douche écossaise, utilisation du lota, argiles, thermalisme…

5- Les techniques manuelles : massages bien-être (californien, coréen…)

6- Les techniques réflexes : auriculothérapie, réflexologie plantaire, sympathicothérapie

7- Les techniques respiratoires : respirations complète, en triangle, freinée, bol d’air jacquier…

8- L’aromathérapie et phytothérapie : utilisation d’huiles essentielles, plantes et bourgeons en infusion, en décoction, en teinture mère…

9- Les techniques énergétiques : magnétisme, fleurs de Bach

10- Les techniques vibratoires : utilisation des couleurs, des rayonnements solaires, de la musique…

 

♡ Rappelons que la compréhension de son propre mal-être serait à 50% responsable du phénomène d’auto-guérison. Pour les 50% restants, la naturopathie dispose de ces 10 techniques.

***

La naturopathie vous intéresse ? Epinglez cet article sur Pinterest !

La naturopathie, à quoi ça sert ? Savez-vous concrètement ce que c'est ? Peut-être pensez-vous, comme la plupart des gens, qu’elle recadre la nutrition et soutient la santé avec des compléments alimentaires. Ce n’est pas faux, mais c’est beaucoup plus que ça.

Cet article fait partie de ma chronique « les mardis naturo » que je poste sur mon compte instagram. Pour ne pas manquer les prochains épisodes ou lire les précédents, rejoignez-moi sur Instagram !

Qui a envie de mettre la naturopathie dans sa vie ? :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Commentaires

  • La naturopathie m’a toujours intéressée, moi qui aime les médecine douce et le paramédical ! Ton article nous donne une bonne base, c’est très ludique. Je retiens pas mal d’info intéressantes ;)

    A bientôt,
    Line
    https://la-parenthese-psy.com/

    • angelique_glamconscious dit :

      Coucou Line,
      Merci pour ton message. Je suis ravie de constater qu’autant de personnes sont sensibles aux médecines naturelles et en particulier à la naturopathie.
      J’ai hâte d’avoir fini ma formation et de partager encore plus mes connaissances, notamment par le biais de programmes en ligne ;-)
      A très bientôt,
      Belle journée à toi

  • Marie E. dit :

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cet article. Je me régale à chacun de tes articles naturopathie. C’est un sujet qui m’intéresse et je trouve tes articles toujours très compréhensibles. Merci beaucoup Angélique !
    Bon week-end. A bientôt,

  • Rosenoisettes dit :

    Je trouve que la naturopathie est le synonyme même de la santé, cela va de soi ! On ne peut traiter un symptôme ou une cause séparément car le corps est un tout et il est influencé par tant d’éléments extérieurs et intérieurs.
    Cela fait un moment que je m’intéresse à la naturo mais je ne prends jamais assez le temps d’explorer plus en détails. J’essaie de comprendre le fonctionnement de mon corps et de mon esprit au quotidien cela dit.
    Bonne semaine !

  • Anne-So dit :

    Merci pour cette synthèse c’est très instructif !
    Je m’intéresse à la nathuropathie depuis un petit moment, j’ai une consultation à mon actif, et pourtant j’étais incapable de la décrire correctement !

  • Irène dit :

    J’ai été très attirée par la naturopathie à une période mais après avoir regardé le contenu des formations, et avoir suivi entre temps des cours de zététique à la fac, j’en suis revenue et, je dois dire, un peu refroidie. Je vois beaucoup de blogs cependant qui sont tenus par des naturopathes qui ont l’air vraiment bienveillantes, et donnent des conseils de bon sens sur l’alimentation et le mode de vie en général. Mais beaucoup d’aspects me dérangent : par exemple je lis partout que la médecine classique ne chercherait pas les causes… En fait elle en est parfaitement capable, si les médecins ne le font pas, c’est un problème institutionnel avant tout : ils n’ont pas le temps, pas les moyens etc. D’autre part, la naturopathie est une pratique qui agrègent différentes autres pratiques thérapeutiques, or si certaines ne me dérangent pas plus que ça, voir défendues l’iridologie, la morpho psychologie ou les fleurs de Bach dans des formations diplômantes, ça a vraiment du mal à passer de mon côté. Je défends vraiment une troisième voie qui associerait solidité scientifique des thérapies choisies, et « douceur » de la prise en charge inspirée de ce que proposent les thérapies dites alternatives aujourd’hui (ce dans quoi elles réussissent mieux, il faut en convenir). Tu as sûrement vu passer la tribune « FakeMed » ces derniers temps : si cela t’intéresse d’en discuter, je viens de publier un article où je défends justement cette position pour aller plus loin que le propos de la tribune

    • angelique_glamconscious dit :

      Bonjour Irène,

      Merci de partager ton ressenti. C’est légitime, quand on cherche à tout expliquer et tout rationaliser, que la remise en cause des fondements de la société occidentale cartésienne laisse perplexe et dubitatif-ve. Malheureusement c’est un peu (beaucoup) ce qui fout en l’air la planète et l’être humain : se limiter à ce qui est matériel et tangible.
      L’allopathie fait de l’anti-symptomatique, car c’est comme cela qu’est construit actuellement ce métier de santé. La faute à la durée de la consultation, du poids des laboratoires pharmaceutiques et surtout de la relation qu’entretient la médecine avec la maladie. Une maladie = un traitement, peu importe le passif du patient, son terrain, ses fragilités et ses points forts. La naturopathie quant à elle ne se positionne pas par rapport à la maladie mais à la santé et à la force vitale, ce qui change tout. Pourtant à l’origine, Hippocrate, qui a pourtant amorcé la médecine moderne, utilisait ce que l’on fait en naturopathie (et oui, nous n’avons rien inventé, il n’y a qu’à se pencher sur les médecines traditionnelles du monde entier : essénienne, chinoise, égyptienne, indienne, celte… ).
      Que reproches-tu à l’iridologie ? As-tu exploré cette technique pour pouvoir dire que « ça ne passe pas » ? Connais-tu le parcours du docteur Bach, sais-tu comment et pourquoi il a élaboré les fleurs de Bach ? Es-tu au courant qu’il a développé des nosodes avant les fleurs ?
      As-tu conscience de la dimension énergétique de chaque être, animal, végétal et minéral ? Remets-tu en doute les travaux de la médecine quantique ?
      Sur quelles connaissances te bases-tu pour dénigrer la naturopathie ? Si tu veux prouver que c’est une « fake médecine » (oui j’ai vu passer leur tribune et j’ai ri), tu trouveras toujours des dérives, des exemples de praticiens non sérieux, des anecdotes capillotractées, pour te prouver que tu as raison. Moi j’ai choisi de me positionner de l’autre côté : qu’on me prouve que la force vitale et les différents plans de l’être n’existent pas. Ma position est issue d’un long cheminement, je comprends tout à fait qu’elle semble saugrenue ou perchée pour la plupart des gens mais ça me va, je l’accepte sans souci car nous ne sommes pas tous au même stade sur le chemin.
      Sinon, le vrai problème, selon moi, c’est que cette discipline n’est pas reconnue, ce qui engendre tout et n’importe quoi niveau formation, dont certaines qui donnent un diplôme avec une formation sur internet à 300 euros. Les personnes qui se disent naturopathes après une telle formation décrédibilisent fortement le métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *