Les meilleurs road movies sur le voyage, la remise en question et la découverte de soi

Mon amour pour les voyages n’est pas un secret, j’aime créer des occasions pour aller explorer de nouvelles contrées. J’avais d’ailleurs évoqué mon tour du monde dans un article dédié à sa préparation qui avait duré pas loin de dix mois. Ce voyage restera très certainement LE voyage de ma vie, celui qui m’a tant émerveillée et enrichie.

C’est sans surprise que j’adore regarder des films qui me dépaysent mais encore plus qui traitent de voyages initiatiques, de périples qui font ouvrir les yeux, battre le cœur, prendre du recul et se découvrir.

Ce genre de voyage n’est pas du goût de tout le monde car les péripéties sont toujours de la partie : le mental et le corps sont mis à rude épreuve mais c’est ce qui me plait, la quête de l’apprentissage et le dépassement de soi !

J’ai sélectionné cinq films parmi ceux qui me donnent des frissons et envie d’attraper mon baluchon pour partir moi aussi me mesurer aux éléments et à mon moi profond…

 

Into the Wild (Vers l’Inconnu, en version québécoise)

Film américain, 2007. Avec Emile Hirsch, Vince Vaughn, Kristen Stewart.

film-into-the-wild-avis-road-movie

Un classique du genre sur la remise en question de notre société capitaliste, adapté d’une histoire vraie, celle de Christophe McCandless, alors fraîchement diplômé, qui décide de quitter la vie toute tracée qui l’attend. Sa définition du bonheur est différente de celle qu’on nous vend dans les pubs. Il tourne le dos au Rêve Américain pour partir au hasard sur les routes des Etats-Unis.

Du Dakota au Colorado, de la Californie à l’Alaska, Christopher s’enfonce dans la nature et dans la solitude, à la recherche d’une paix spirituelle. Ce film est bouleversant, puissant, une pépite cinématographique autant que symbolique, à voir et à revoir.

La BO est également excellente.

Se procurer Into the Wild en DVD.

 

 

Carnets de Voyage (Diarios de motocicleta dans la version originale)

Film brésilien, 2004. Avec Gael García Bernal, Rodrigo de la Serna.

film-carnets-de-voyage-avis-road-movie

Ce road movie nous emmène sur les traces d’Ernesto Guevara avant qu’il ne soit le Che. C’est en 1952, à la fin de ses études de médecine, qu’Ernesto Che Guevara et son ami Alberto Granado décident de partir en périple à travers l’Amérique Latine. Alors respectivement âgés de 23 et 30 ans, les deux hommes en reviendront profondément marqués.

Ce voyage et les rencontres qu’il suscitera leur montrera la pauvreté, les injustices sociales et les conduira sur la voie de la politique et de la révolution. Le film se base sur les carnets que le Che et son ami ont tenu durant leur voyage.

Se procurer Carnets de voyage [Édition Simple] en DVD.

 

 

 

Tracks

Film australien, 2013. Avec Mia Wasikowska, Adam Driver.

film-tracks-avis-road-movieTracks est une adaptation des mémoires de Robyn Davidson, une Australienne qui, en 1977, parcourut 2 700 kilomètres à travers le désert australien, depuis la ville d’Alice Springs jusqu’à l’Océan Indien. Âgée de 27 ans, c’est accompagnée de Diggity son chien et de quatre chameaux durement gagnés qu’elle affronte l’aridité du désert australien. Le voyage de la « camel lady » est couvert par un journaliste du National Geographic qui retranscrit son parcours non sans l’agacer.

La quête de la solitude et le besoin de faire le vide sont les motivations de ce voyage complètement déraisonnable. Se mesurer à la vie et à la mort certainement aussi.

La détermination et le courage de Robyn m’ont laissée sans voix. Et quel bonheur de revoir les splendides paysages de mon Australie chérie sur grand écran. Le rythme assez lent du film peut surprendre voire agacer mais il contribue à souligner les efforts d’une telle aventure.

Se procurer Tracks [Import anglais] en DVD.

 

 

Seul au Monde

Film américain, 2000. Avec Tom Hanks, Helen Hunt.

film-seul-au-monde-avisChuck Noland est un manager de chez Fedex qui prend son travail très à cœur. Lorsqu’il est appelé en urgence sur un vol la veille de Noël, il n’hésite pas à écourter un séjour en famille pour remplir sa mission. Malheureusement l’avion cargo s’écrase et tous les passagers du vol périssent sauf Chuck. Il se retrouve échoué sur une île déserte du pacifique avec pour seuls compagnons des dizaines de colis Fedex qui n’arriveront jamais à destination (quoique…).

Comment survire dans un milieu hostile sans aucun matériel, sans préparation aucune et avec une solitude non choisie si oppressante qu’elle en est démoralisante ?

Contraint de vivre comme Robinson Crusoé et totalement démuni, Chuck devra faire preuve d’ingéniosité et de débrouillardise pour combler ses besoins les plus primaires comme celui de boire et de manger. Malgré la folie qui le guette, son instinct de survie et son amour pour sa fiancée le font tenir et lui procurent une persévérance et un courage extraordinaires.

Ce film est différent des quatre autres puisque le personnage n’a pas choisi son isolement ni les épreuves qu’il doit surmonter. Ce n’est d’ailleurs pas vraiment un « road movie » mais plutôt un film d’aventure qui fait réfléchir, notamment au confort qui nous semble toujours acquis et à la réelle utilité des objets que l’on possède ou que l’on offre. L’humain n’est finalement pas grand-chose quand il se retrouve seul face aux éléments et à la nature.

Se procurer Seul au monde [Édition Simple] en DVD.

 

 

Wild

Film américain, 2014. Avec Reese Witherspoon.

film-wild-avis-road-movieLa marche est certainement la façon la plus authentique et marquante de réaliser une quête de soi. Dans ce film basé encore une fois sur une histoire vraie, l’héroïne entreprend un périple seule et à pieds sur plusieurs milliers de kilomètres.

Une rupture amoureuse et le décès de sa mère sont les événements qui poussent Cheryl Strayed à quitter sa vie trépidante teintée de drogue et de sexe. Elle décide de parcourir 4 200 km sur le Pacific Crest Trail sans aucune préparation, simplement au mental, portée par le mantra « Si ta volonté te lâche, dépasse ta volonté ». D’émerveillements en pétages de plombs, Cheryl ne se laisse pas le droit de renoncer. L’introspection sera son unique guide.

Là encore les paysages sont à couper le souffle et la quête de sens entreprise par Cheryl donne envie de se lancer dans un long périple pour prendre du recul, faire le point et affronter ses démons.

Se procurer Wild en DVD.

 

 

feuilles

Vous aimez les road movies ? Vous avez vus ceux cités plus haut ? En connaissez-vous d’autres ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *