Bien choisir ses huiles végétales (et connaître celles qui donnent des boutons)

huiles-vegetales-choisir

Les huiles végétales sont des produits aux bienfaits qui ne sont plus à prouver, autant sur les cheveux que sur le corps. N’ont-elles pour autant que des effets bénéfiques sur la peau ? Naïvement c’est ce que je croyais, jusqu’à il y a peu. Je partais du principe (qui me semblait tellement évident) que si les végétaux comestibles ont tous des bienfaits sur le corps humains alors il en était de même pour toutes les huiles végétales qui s’utilisent en cosmétique.

Grossière erreur de la débutante dans la beauté végétale ! Certaines huiles peuvent être comédogènes, c’est-à-dire qu’elles viennent se glisser dans les pores de la peau, ce qui engendre un bouton, un point noir ou un micro-kyste ! L’horreur ! On croit faire du bien à sa peau et en fait on peut l’incruster sans le savoir…

Attention : comprenons bien que l’utilisation des huiles est recommandées quelque soit sont type de peau car oui, même les peaux grasses ont besoin d’être nourries malgré leur excès de sébum. Le sébum est fondamental dans le bon fonctionnement de la peau : il est ce qui maintient le film hydro-lipidique qui protège la peau et lui donne sa souplesse. En fait si certaines peaux fabriquent autant de sébum c’est que l’épiderme a un déficit, qu’elles ont besoin d’hydratation, elles mettent donc en route une surproduction de sébum pour y pallier et se protéger. En leur apportant de l’huile on rassure donc les glandes sébacées qui se disent que la peau est protégée et qu’il n’y a donc plus de raison de produire autant de sébum.

Reste maintenant à bien choisir son huile.

 

titre-huiles-criteres

Trois facteurs influent sur la comédogénécité d’une huile :

  1. L’indice de comédogénécité
  2. La fraîcheur
  3. La fragilité face à l’oxydation (une huile rance est de toute façon comédogène quel que soit son indice).

L’indice de comédogénécité se classe sur une échelle de 0 à 5 :

  • Indice 0 : PAS DU TOUT COMÉDOGÈNE (Jojoba, Argan, Avocat, Babassu, Baobab, Camelia, Cameline, Chanvre, Noisette, Son de Riz, Tournesol…)
  • Indice 1 et 2 : PEU COMÉDOGÈNE (Abricot, Amande douce, Argousier, Carthame, Chaulmogra, Macadamia, Nigelle, Onagre, pépin de Raisin, Ricin, Sésame, Soja…)
  • Indice 3 et 4: COMÉDOGÈNE (Bourrache, Coton, Lin, Coco, Noyau de Pêche, Rose Musquée, Cacao…)
  • Indice 5: TRÈS COMÉDOGÈNE (Germe de Blé…)

Certaines peaux sont plus sujettes aux imperfections que d’autres, il faut donc choisir son huile en fonction de son type de peau. Les peaux grasses, à tendance acnéiques éviteront donc les huiles avec des indices supérieurs à 2.

Par exemple :

Pour les Peaux Acnéiques :  Jojoba, Avocat, Chanvre avec de la Nigelle

Pour les Peaux Mixtes : Argousier, Onagre, Pépin de Raisin, Sésame, Carthame

Pour les Peaux Sèches : Toutes les Huiles BIO leur sont permises, en insistant sur celles riches en Oméga 9 : Argan, Macadamia…

 

titre-huiles-facteurs

La pureté : qu’elle soit purement cosmétique ou aussi alimentaire, une huile végétale ne doit normalement contenir que le nom de l’huile et de la vitamine E (pour conserver), il faut toujours penser à vérifier la liste des ingrédients.

La première pression à froid : une huile de qualité est pressée à froid, si le pressage dépasse 40°C les nutriments sont détruits.

Le label bio : le but de la beauté naturelle et de s’appliquer sur la peau des produits sains qui ne contiennent pas de dérivés chimiques (comme le pétrole), il serait donc dommage de s’étaler des pesticides. Choisir des produits bio est l’option la plus sûre pour s’approvisionner en produits les plus respectueux possibles de notre santé (et de l’environnement).

 

titre-huiles-conseils

Les huiles ne supportent ni la chaleur ni la lumière, il faut donc privilégier les flacons opaques et préférer les ranger dans un placard.

Pour protéger les huiles de l’oxydation il suffit d’ajouter dés la première utilisation 0,5 à 1 % d’antioxydant, de la vitamine E naturelle ou de l’extrait de Romarin, (soit 1ml pour 100ml ou 30 gouttes). Cette astuce prolongera leur vie de 6 mois à 1 an.

 

Source : oleassance

feuilles

Vous connaissiez cet aspect des huiles végétales ? Quelle est votre huile miracle, celle qui vous fait une peau parfaite ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 Commentaires

  • Salut Angélique !
    Tu fais bien de souligner la comédogénécité des huiles végétales car cela est trop peu connu. Et pour bien choisir son huile, il faut également s’assurer qu’elle soit vierge ;-)
    J’ai étudié les huiles végétales longuement et explique tout ce qu’il faut savoir sur le sujet dans ce livre sorti cette année : http://lespetiteschosesdefanny.com/livre-bible-huiles-vegetales

    • angelique_glamconscious dit :

      Salut Fanny,
      Oui en effet il faut qu’elle soit vierge, je n’ai pas utilisé le terme dans mon article mais j’ai indiqué qu’elle doit être issue d’une pression à froid et pure, les caractéristiques qui définissent une huile vierge.
      Tu t’es basée sur quoi pour tes recherches sur les huiles ?

  • Rosenoisettes dit :

    Ton article est superbe, merci beaucoup !

  • Aline dit :

    Personnellement j’adore les huiles aromazone! :)

  • Laure dit :

    Coucou,
    Ton article est très intéressant et m’a permit de mieux voir quelles huiles sont adaptées à un type de peau.
    Pour ma part, j’ai la peau sèche. J’utilise de l’huile de Sésame qui me convient parfaitement, le soir.
    Pour le démaquillage j’utilise l’huile de Camelia qui est très douce.
    Bon dimanche :)

  • Gwen dit :

    Merci pour ces conseils ! Dans le doute c’est vrai que j’utilise l’huile de jojoba qui s’adapte aux peaux sèches et grasses ^^

  • Merci pour ces précieux conseils ! Je trouve que c’est expliquer de façon trés claire :) Et je comprend un peu mieux maintenant !
    J’utilise des huiles végétales surtout pour me démaquiller et me faire des masques capillaires.
    Et je voudrais te dire aussi que je trouve très jolie !
    A bientot

  • merci pour ton article il est très intéressant biz

  • Depuis peu j’utilise des huiles végétales pour ma peau mixte :
    Huile d’abricot pour me démaquiller
    Huile de jojoba + HE de tea tree en remplacement de ma crème de jour et de nuit
    (+ des hydrolats)
    Je t’avoue que je n’ajoute rien pour les conserver. Quand tu parle d’extrait de Romarin… On peut y mettre de l’huile essentielle de romarin ?
    Merci d’avance pour ta réponse.
    Bises. Delphine.

  • Anne-Sophie dit :

    Bonjour,

    Je suis quelque peu intriguée car depuis quelque peu j’utilise l’huile de nigelle et de rose musquée pour traiter mon acné, car j’ai vu sur Aroma Zone (pour ne pas les citer ^^) que ces des huiles étaient justement efficaces pour traiter l’acné. Cela se retrouve également dans les commentaires laissés par les utilisateurs (du style : grâce à l’hv de nigelle j’ai éliminé mon acné). Qu’en penses-tu ? Est-il possible que d’une part une hv aide à diminuer l’acné (par exemple la rose musquée favoriserait la cicatrisation), mais qu’elle soit en même temps comédogène ? Qu’est-ce qui rend une huile comédogène ? Sur quoi t’es-tu basée pour établir cette liste ?

    Merci d’avance,
    Anne-Sophie

    • angelique_glamconscious dit :

      Bonjour Anne-Sophie,
      Ma source est indiquée en fin d’article, c’est Oleassance, un site tenu par des pharmaciennes spécialisées en dermatologie naturelle.
      En effet l’huile de nigelle est indiquée en cas d’acné bien qu’elle ait un indice de comédogénécité de 1/2, mais comme je le dis dans l’article, ce sont les indices supérieurs à 2 qu’il faut éviter en cas d’acné. Est-ce que tu n’avais pas compris ça en le lisant ?
      Bonne journée et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *