Objectif Zéro Déchet

zero-dechet-bea-johnson-header

Le « zéro déchet » est une démarche mise en place par Bea Johnson (qu’elle développe dans son livre éponyme), qui consiste à réduire son impact écologique en tendant vers la suppression totale des déchets que l’on produit à titre individuel, les déchets ménagers.

Ce terme est emprunté à l’industrie (les 5 zéros du toyotisme). Loin d’être un simple concept trendy, il s’agit de la mise en application de principes de bon sens que la société de consommation nous a fait oublier.

Si le zéro déchet de Bea peut paraître extrême, l’application des règles est bien entendu modulable et adaptable à la vie et aux contraintes de chacun.

Pourquoi réduire ses déchets ?

Nous n’avons qu’une planète, il serait judicieux d’en prendre rapidement conscience. L’être humain vit au jour le jour en pensant que tout est renouvelable à l’infini. Ce n’est malheureusement plus le cas, la faute à la surconsommation démesurée.

Chaque acte d’achat se transforme en détritus qui, même s’il disparait de la vue du consommateur, ne disparaît pas de la surface de la terre pour autant. Nous demandons plus à la planète que ce qu’elle peut nous donner et cela aura une fin. En attendant cette effroyable issue, les déchets s’accumulent, dans des décharges mais également dans l’océan.

C’est comme cela qu’est apparu le septième continent, cette immense zone improbable située dans l’océan Pacifique, entre Hawaï et la Californie : 3,5 millions de km² de déchets plastiques flottant dans l’océan. Les plastiques jetés aux quatre coins de la planète dérivent pendant des années au gré des courants marins pour se retrouver concentrés par plaque à un seul endroit. Cette plaque a déjà triplé depuis les années 90. Les animaux marins sont les premiers à en souffrir, en ingérant par exemple des déchets ou en grandissant avec un morceau de plastique autour de leur corps. Une récente étude de l’Université de New York a même montré que les poissons pêchés dans la région des Grands Lacs sont constitués de fibres de plastique issues des textiles… Il est grand temps de stopper cette machine qui va droit dans le mur !

zero-dechet-bea-johnson-header2

Le zéro déchet de Bea Johnson repose sur 5 règles, à appliquer dans l’ordre :

  • Refuser (ce dont nous n’avons pas besoin) : réduire sa consommation est la première étape pour réduire ses déchets. En mettant un frein à tous les objets dont nous n’avons pas foncièrement besoin nous réduisons considérablement le contenu de notre poubelle. Très facile à appliquer, il suffit de dire non à la publicité et tracts papier, de refuser les goodies publicitaires, d’aller faire ses courses avec des sacs réutilisables.
  • Réduire (ce dont nous avons besoin et ne pouvons pas refuser) : vivre une vie simple, se désencombrer.
  • Réutiliser : acheter d’occasion, remplacer tout ce qui est jetable par une alternative réutilisable.
  • Recycler : trier ses déchets (le verre d’un côté, le papier, le plastique, le métal de l’autre).
  • Composter : tout ce qui est organique et qui est biodégradable.

Cela peut paraître contraignant au premier abord mais se poser la question à chaque interaction avec un objet de l’extérieur (restauration, achats, documents divers) devient vite un reflex. La question « En ai-je vraiment besoin ? » rythme alors le quotidien. Loin d’être une privation, supprimer le superflu et le jetable de sa vie permet de se concentrer sur l’essentiel et le durable. Le temps passé à ranger, tondre la pelouse, nettoyer, classer…, est converti en temps libre, pour profiter de ses proches, pratiquer un sport, s’adonner à sa passion, se reposer.

Évidement on ne révolutionne pas sa vie du jour au lendemain car changer ses habitudes et trouver des alternatives prend du temps. Mais petit à petit, des gestes anodins mis bout à bout épurent une grande partie des déchets, simplifie le quotidien et libère du temps.

La cerise sur le gâteau : simplifier sa vie et pratiquer le zéro déchet permet de faire de vraies économies. Alors gagner de l’argent en étant vertueux, n’est-ce pas le meilleur procédé à adopter ?

 

A suivre : un article avec les gestes « zéro déchet » que j’applique au quotidien.

 

Qui est Bea ?

Une Française originaire d’Avignon arrivée aux États-Unis en tant que jeune fille au pair et y est installée depuis 15 ans. Maman de deux garçons, après avoir vécu et consommé au rythme effréné des Américains, elle pratique dorénavant le zéro déchet depuis 6 ans. Les déchets annuels de la famille sont contenus dans un bocal d’un litre. Bea est maintenant conférencière et s’attelle à faire connaître et adopter le zéro déchet par les individuels mais également pas les magasins et les collectivités.

 

Pour en savoir plus :

Zero Waste Home : le blog de Bea
Youtube Zero Waste home : pour regarder des interviews de Bea, découvrir sa maison, sa façon de vivre et de faire les courses, mais également des reportages sur le traitement des déchets en général

 

feuilles

Seriez-vous prêt(e) à changer vos habitudes pour viser le zéro déchet ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *