Un smartphone éthique, ça existe !

smartphone-ethique-fair-phone
Source photo : fairphone.com

Il est des entreprises vraiment vertueuses, qui sont prêtes à tout pour proposer des produits éthiques respectueux de la vie au sens large. C’est ce genre d’entreprises qui me donne foi en l’avenir et que j’ai envie de soutenir, d’encourager.

Prenez un des secteurs les plus concurrentiels et agressifs de notre société, celui du matériel électronique et plus précisément des smartphones, ces petits appareils si rapidement obsolètes issus de la révolution numérique des pays industrialisés. Prenez une entreprise européenne empathique qui se soucie de la chaîne de production de ces mêmes appareils et qui souhaite produire un smartphone durable et éthique, à l’opposé total du fonctionnement du marché. Cette idée semble utopique, impensable, saugrenue ? Pourtant elle a vu le jour, et elle s’appelle Fairphone.

Pourquoi un smartphone éthique ?

Le terme « coltan » vous évoque-t-il quelque chose ? Non ? Pourtant c’est sur la base de ce minerai qu’est produit le tantale, un métal dit stratégique, indispensable à la fabrication de composants électroniques utilisés en particulier dans les téléphones mobiles.

Jusque là rien de bien controversé. Sauf que le coltan est un sujet sensible en République Démocratique du Congo puisqu’il est au coeur de la guerre qui s’y déroule : le contrôler et l’exploiter ouvre de grandes richesses. Il est extrait illégalement puis transporté en contrebande par des armées de pays d’Afrique Centrale tels que le Rwanda, le Burundi, la RDC et l’Ouganda.

On annonce que le coltan se négocierait à 50 dollars le kilo sur place et se revendrait à 50 000 dollars le kilo : plus cher que l’or !! Ce trafic entretient les conflits armés en place depuis la fin des années 1990. « Plus de 5 millions de personnes sont déjà mortes au Congo dans une guerre essentiellement financée par l’industrie électronique » (extrait du reportage Du Sang dans nos Portables). De nombreux groupes armés pillent les mineurs, leurs familles, leurs villages, ils torturent, violent et tuent. Les pires atrocités sont commises.

Cette guerre est l’une des plus meurtrières depuis la seconde guerre mondiale et nous la finançons à chaque fois que nous achetons un appareil électronique (smartphone, console de jeux, ordinateur portable, tablette, appareil photo numérique…).

Reportage : Du Sang dans nos Portables Partie 1 // Partie 2 // Partie 3 // Partie 4
Information : portables du sang

Congo mai 2008Source photo : natura-sciences.com

On pourrait également ajouter que les smartphones ne sont pas véganes puisque 70 % des réserves mondiales de coltan se trouvent au cœur du territoire des gorilles (en République Démocratique du Congo). Les routes construites pour l’acheminement de ce minerai ouvrent le territoire des gorilles, des bonobos et des chimpanzés aux braconniers, entraînant la disparition de ces espèces. Les populations de chimpanzés ont ainsi diminué de plus de 66 % au cours des 30 dernières années (source : natura-science).

« L’exploitation du coltan a causé la destruction de l’écosystème congolais ainsi que des gorilles qui y vivaient. Plus de 10 000 agriculteurs ont été contraints de devenir des mineurs soumis à des conditions de travail exténuantes et à la violence des gangs constitués de rebelles qui font de la contrebande des minéraux. […] Jusqu’à présent, les perdants sont la population de ce pays, les gagnants sont les multinationales. » expliquent les Anonymous sensibles à la cause écologique.

feuilles

Vous vous rendez compte du paradoxe entre l’image glam et branchée que nous vendent les multinationales et la réalité de la chaîne de production qui n’est que souffrance, vol, corruption ? Ne serions-nous pas tous d’accord pour refuser de telles pratiques ? Néanmoins ces appareils technologiques font maintenant partie de notre vie et à moins de vivre dans sa bulle ou en marge de la société il est difficile de les boycotter totalement. Heureusement, des personnes et des organisations bienveillantes s’investissent pour nous proposer d’autres choix. En l’occurrence pour le smartphone nous n’avons plus d’excuse puisqu’il existe le Fairphone.

Le Fairephone sur le marché

L’aventure Fairphone a débuté en 2010 par un projet d’éveil des consciences sur les conflits engendrés par l’exploitation de minerai dans la République Démocratique du Congo. Fairphone est depuis 2013 une entreprise sociale qui vend un smartphone dont la chaîne de production est éthique et équitable, de l’approvisionnement à la production et la distribution et jusqu’au recyclage. Les conditions de travail des employés sur toute la chaîne de production font partie du cahier des charges.

Également au cœur des préoccupations de l’entreprise, la longévité du téléphone. Fairphone est le premier téléphone démontable et facilement réparable soi-même, sans briser la garantie.

Le Fairphone 2, au design facilitant l’accès aux composants et les réparations les plus communes, est compatible 4G et fonctionne sous Android 5.1 Lollipop. Un vrai pied de nez aux constructeurs de mobiles qui s’enrichissent grâce à l’obsolescence programmée.

Un programme de recyclage, une économie circulaire, le Fairphone a tout compris !

Pour en savoir plus sur le projet Fairphone (en anglais).

Le prix

Le Fairphone 2 est actuellement en pré-commande au prix de 525€ et sera disponible en décembre 2015. Certes cela représente un budget, mais n’est-ce pas le cas pour tous les appareils électroniques ? Il faut garder à l’esprit que pour l’instant ce téléphone est produit en toutes petites séries comparées aux géants de l’industrie mobile.

Toutefois , si on le compare à l’iPhone, sans même mettre en avant ses avantages notamment d’un point de vue de durabilité, le Fairphone se révèle moins cher :

iPhone 6S : 16 Go : 639 € // 64 Go : 859 €
iPhone 6S Plus : 16 Go : 749 € // 64 Go : 859 €

Vous allez me dire que l’iPhone peut s’obtenir à un tarif moindre en le prenant avec un forfait, oui c’est vrai. Mais combien de personnes achètent l’iPhone plein tarif ?

Si, en plus, les points forts listés ci-dessus sont pris en compte, il est difficile de trouver un réel frein financier.

La mise en pratique

La bonne attitude à adopter n’est-elle pas de choisir ce genre d’alternatives pour le renouvellement de nos biens de consommation ? Un acte d’achat a des répercussions sur la loi de l’offre et de la demande. Acheter c’est s’exprimer, manifester ce que nous voulons et ce que nous refusons.

Mais avant tout, nous pouvons lutter contre la surconsommation de produits technologiques en nous raisonnant sur la fréquence à laquelle nous en achetons. Nous devrions maximiser la durée de vie des appareils que nous avons déjà et réfléchir à ceux que nous n’avons pas encore. « Une tablette est-elle une réelle nécessité pour moi ? Mon smartphone/mon PC portable ne peut-il pas suffire ? » « ai-je vraiment besoin du nouvel iPhone quand le mien, sorti il y a deux ans, fonctionne encore parfaitement ? » « mon écran est rayé ne devrais-je pas le réparer plutôt que d’en profiter pour acheter le nouveau modèle ? ».

Au jour d’aujourd’hui je ne possède pas de tablette, mon PC portable a 5 ans et demi et j’ai mon smartphone, un petit Galaxy S3 mini, depuis deux ans et demi. J’ai songé à en changer, parce que l’appli bidule n’était pas compatible avec mon système d’exploitation, parce que l’iPhone machin permettait de prendre des photos de telle manière, parce que je suis face, parfois, à des lenteurs quand je demande à mon smartphone de faire 10 choses en même temps. Et puis j’ai réfléchi et je me suis rendue compte que ce n’était pas vital. Que jusqu’à présent j’avais fait sans. Pourquoi sacraliser ces objets marketés, ils ne font pas de nous des personnes plus intéressantes, plus belles, plus classes. Je n’ai pas le dernier portable à la mode, il ne brille pas de mille feux, mais il fait le job. Quand je l’ai acheté je n’avais pas connaissance du Fairphone. Je remercie d’ailleurs mon amie Lucile (du blog La Ptite Noisette) grâce à qui j’ai découvert ce produit dont on ne parle pas assez à mon goût.

En attendant qu’il arrive à la fin de sa vie, je prends grand soin de mon smartphone actuel que j’ai doté d’une coque (et d’une seule, un smartphone a-t-il besoin d’avoir une garde-robe ?), et quand le moment sera venu je sais que je me tournerai vers le Fairphone. Parce que c’est lui le vrai smartphone avant-gardiste glam (and conscious) !

feuilles

Et vous, que pensez-vous du Fairphone et des alternatives éthiques en général ? Seriez-vous prêt(e) à choisir cette voie de consommation ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Commentaires

  • Léa dit :

    Je suis plus que ravie de lire un tel article, et j’espère que beaucoup de personnes le liront. Je n’ai pas vu le reportage dont tu parles je crois, mais j’ai vu celui de Cash Investigation (Les secrets inavouables de nos téléphones portables), qui était très complet, et ça a été une énorme claque. Cela fait plus de deux ans que je possède mon téléphone (le même que toi ;), et s’il est assez dépassé, il fonctionne et je n’en changerai pas tant que ce sera le cas. Je ne sais pas encore si je prendrai un Fairphone (le prix fait quand même mal) ou si j’opterai pour un portable d’occasion, mais dans tous les cas, il est hors de question que je finance un tel massacre humain, animal et écologique.
    Bisous :)

    • angelique_glamconscious dit :

      Salut Léa !
      Oui en effet ça reste élevé quand on n’est pas un geek dont le téléphone reste un must have !
      Très bonne option l’occasion, au moins ça fait fonctionner le marché de la seconde main et ça limite la surconsommation.
      J’espère que nos petits S3 mini tiendront encore longtemps ;-)
      Bisous

  • Eléonore dit :

    Bonjour, ton article est très intéressant, alors moi j’ai un téléphone qui date la préhistoire:) avec les anciennes touches. Je ne suis pas encore passée au tactile (je dois être une extra-terrestre), mais si je dois changer de portable ce sera d’occasion!

    • angelique_glamconscious dit :

      Bonjour Éléonore,

      Merci pour ton commentaire. Tu as tellement raison, acheter d’occasion c’est la meilleure solution !

  • coline dit :

    Super article! Je cherchais justement à remplacer mon téléphone dont la batterie ne peut pas être changée (grrr) et qui n’a plus aucune autonomie… Je n’étais pas encore passée au tactile non plus et je suis bien contente d’avoir attendu pour le remplacer! C’est sûr que 500€ restent un investissement pour une étudiante comme moi… Même si ça vaut le coup (et le coût)!
    Par contre, le lien vers le projet ne fonctionne plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *