Un intérieur épuré : du minimalisme pour respirer

minimalisme-header

Un titre un tantinet énigmatique pour annoncer un thème qui me tient particulièrement à coeur : l’épure.

C’est à nouveau Bea Johnson qui a amorcé mon intérêt pour ce sujet après que j’ai vu sa maison dans les reportages lui étant consacrés.

Je n’ai jamais apprécié les intérieurs trop chargés mais je n’avais pas encore envisagé le minimalisme. Je crois que c’est l’étape ultime du zéro déchet : pousser la simplification dans chaque détail de sa vie quotidienne. Cela s’inscrit peut-être aussi dans une recherche de tranquillité et de spiritualité à la laquelle m’initie le yoga.

minimalisme-triptyque

De l’espace pour circuler

Le premier point du minimalisme est bien sûr esthétique. Lorsque l’on pénètre dans un intérieur minimaliste, la première impression qui nous gagne est que cela semble vide. Le regard a de la place pour se promener, le corps peut se mouvoir facilement. Il se dégage une sensation d’espace, de place, de calme, de paix.

Que l’on soit familier au feng shui ou que l’on pratique le yoga et la méditation, on a conscience que la circulation des énergies est primordiale, autant dans le corps que dans l’habitation. Une pièce chargée peut vite devenir anxiogène. Je me suis fait cette remarque en ce qui concerne les murs de cadres : on ne peut nier la recherche créative mais la sensation du rendu est oppressante. De plus les images qu’ils contiennent ne sont pas mises en valeur dans cette accumulation, l’oeil ne sait où se poser. L’épure au contraire favorise la créativité et l’imagination.

minimalisme-circuler

De la simplification pour se libérer

Avez-vous remarqué l’aliénation provoquée par notre intérieur ? Entre les travaux, l’aménagement, l’ameublement, la décoration, les réparations, on passe un temps fou et précieux à prendre soin de notre cocon. Et forcément plus il contient de pièces, de meubles, d’objets, plus on y consacre du temps, de l’énergie et de l’argent.

Le ménage n’est pas du tout ma passion mais j’aime tout de même avoir une maison propre, alors plus l’entretien est rapide, plus je suis heureuse ! Le bonheur se mesure aussi dans les détails à première vue insignifiants. C’est là que l’épure prend tout son sens.

minimalisme-libérer

Exemple : les tapis ! Réalise-t-on le temps est nécessaire pour les nettoyer ? Imaginez quand, de surcroît, vous avez un chien qui perd ses poils et qu’en plus ce tapis est positionné dans le salon au niveau de la table basse (= nid à miettes !).

C’est vrai que c’est trop joli un tapis, ça donne un côté chaleureux. J’en ai deux chez moi. Après les avoir retirés pendant plusieurs mois (et oui, un chiot qui apprend la propreté, ça calme !), je les ai remis car ça rend les pièces plus douillettes. Mais j’ai toujours mon coeur qui se serre quand je reçois  des invités et qu’ils passent sur mon tapis avec leurs chaussures (dans quoi ont-ils marché avant ?). Du souci pour pas grand chose, mais on peut limiter les tracas.

En soi posséder un tapis n’est pas dramatique, c’est l’accumulation qui pose problème. Dans le salon par exemple : la télé, la bibliothèque, les DVD, les bibelots, les CD, les cadres, les plantes, les bougies, les suspensions luminaires, tout cela prend la poussière et on consacre facilement deux heures à tout astiquer.

C’est pour cela que je me suis décider à allumer mes bougies décoratives, vendre les chaises de bar, donner des vases et mes magazines. Avec l’expérience on anticipe généralement en optant pour des choses faciles à nettoyer mais le mieux c’est encore quand on peut s’en passer.

minimalisme-libérer-espace

De l’épure pour souligner

La critique que l’on peut émettre face à ces intérieurs épurés, plutôt neutres, c’est le manque d’originalité et de créativité. Ils auraient tous tendance à se ressembler. J’ai pu penser ça au début puis j’ai réalisé que mon feed Instagram n’affichaient que des intérieurs identiques bien qu’ils ne soient pas minimalistes. Les meubles, les tonalités, les objets présentés sont souvent les mêmes !

Les coussins Brakig, les chaises Eames, le tapis géométrique Ikéa, les vases Hema, le Sac en Papier, les bougies Diptyque… Des tendances suivies par la masse pour créer une informité (je précise que je ne juge personne, j’ai moi-même acheté certains de ces produits).

L’épure est bien plus subtile à mon  sens et ne se définit pas à des pièces d’ambiance médicale. Chaque meuble, chaque objet, sera remarqué, il a donc son rôle à jouer car sera forcément mis en valeur dans cet atmosphère dégagé. De ce fait ils sont choisis avec minutie et réflexion et non sur une pulsion exercée par la mode. Le minimalisme génère un acte d’achat réfléchi.

dada277b8d5cdadd987bb9d92e647263

La couleur et la matière des sols, des murs, du mobilier entrent également dans la composition de l’originalité et du caractère de la pièce.

minimalisme-souligner

Ma maison minimaliste

J’ai réfléchi au minimum absolu dont j’ai réellement besoin pour vivre dans mon quotidien de jeune femme active et je suis agréablement surprise de mon constat. Sur les huit pièces de ma maison et leur contenu, je trouve une nécessité absolue dans :

  • ma cuisine, dans son intégralité (elle est déjà relativement épurée, j’y ai fait plusieurs tris)
  • mon lit (j’ai peu de meubles dans ma chambre et ils ne me sont finalement pas utiles)
  • mon canapé
  • mon PC (pour le yoga, le blog, les séries, les mails, les photos)
  • une valise de vêtements

Une pièce de la maison est consacrée aux vêtements des deux personnes de la maison, je sais que je n’ai pas besoin de tout ça. Là aussi j’ai fait du tri mais il m’en reste encore beaucoup à faire. Je réfléchis de plus en plus à un dressing minimaliste mais pour l’instant je n’ai ni le courage ni le temps. Je ne sais de toute façon pas trop vers quel style vestimentaire me tourner comme j’aime bien en changer au gré de la météo ou de mes humeurs… Mais je suis persuadée qu’un jour mes piles de vêtements pourront tenir dans une seule valise.

feuilles

Le minimaliste vous paraît-il simpliste ?

Cet article vous a-t-il fait changer d’avis ?

minimalisme-dressing

Toutes les photos de cet article proviennent de Pinterest. Vous pouvez les retrouver et en découvrir davantage sur ma page Pinterest : www.pinterest.com/glamconscious/minimalisme

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Commentaires

  • Lolitaurore dit :

    Ravie de voir que ce sujet te plait aussi :)
    Personnellement même si ces décors épurés font rêver, je ne pense pas pouvoir l’appliquer à mon intérieur, déjà parce que j’ai un monstre de chihuahua et un bébé (futur monstre également) donc bon :/ mais aussi parce que le chéri aime les couleurs…
    Par contre je m’inspire très fortement des conseils afin de limiter les babioles et j’aimerai vraiment parvenir à ne garder que l’essentiel. Je me sens réellement mieux quand tout est rangé et quelle satisfaction après un tri !
    Je vois que ta référence est Béa Johnson, de mon côté c’est Dominique Loreau. Ses livres sont devenus ma bible :)

    • angelique_glamconscious dit :

      Tu sais c’est pareil chez moi, en habitant à la campagne avec deux chihuahuas, le blanc n’est pas hyper recommandé dans les pièces à vivre… Mais ça n’empêche pas l’épure, au contraire, ça fait moins de ménage !
      Je prends note de ton auteur, j’irai jeter un oeil à ses livres.
      Bisous

  • Coralie_fitveggie dit :

    J’ai assez hâte d’avoir mon chez moi pour pouvoir l’organiser de cette manière, j’ai tout un plan dans ma tête de meuble, de couleur et matière que je voudrais voir chez moi. Le livre de Bea Johnson, comme toi visiblement, m’a beaucoup aidé à me défaire des choses futiles de la vie. J’adore l’esprit minimaliste, je réfléchit à deux fois (voir à 4 fois !) avant d’acheter quoique ce soit, il faut vraiment que ce soit un coup de coeur.
    Merci pour ces jolies photos d’intérieur qui donne très envie :)

  • dophinel dit :

    J’aime l’idée de désencombrer, et donc d’avoir uniquement des objets beaux, utiles, de qualité. Et je n’aime pas les bibelots, les seules choses que je collectionne peuvent tenir dans des boites : photos, cartes postales et tickets de spectacles.
    J’aime aussi l’idée d’offrir des cadeaux dématérialisés, justement pour ne pas encombrer les autres non plus, et puis faire du vide dressing, du vide jouets … c’est important, pour y voir clair …

  • J’ai dans l’idée de déménager à la campagne d’ici un an et demi/deux ans, et évidemment minimalisme et zéro déchet seront les maîtres mots dans cette future maison. Heureusement, le chéri est aussi convaincu que moi ! Ces photos, notamment les dressings minimalistes, me font rêver et j’ai hâte de pouvoir vivre dans un intérieur aussi épuré et sobre. On se sent tellement mieux après avoir désencombré toutes ses pièces, c’est dingue !
    Merci à toi

  • Depuis que le minimalisme est entré dans ma vie je suis bien plus heureuse!
    Bizarrement je passe moins de temps à nettoyer et ma maison est bien plus clean!
    C’est également Béa Johnson qui m’a donné envie d’épurer chez moi.
    Bisous.

  • Guyot dit :

    Je tente moi aussi le minimalisme. En réalité, depuis près de 10 ans, je me débarrasse de beaucoup de choses devenues inutiles. Je me rends compte maintenant que j’achète peu de choses. Côté vêtements, je vais essayer de détourner ceux qui ne me servent plus… Côté alimentation, je vais dans une AMAP. Du coup, je vais peu faire mes courses dans les magasins « traditionnels ». C’est une réflexion globale pour repenser son quotidien en fait, nécessaire face au gaspillage si facile aujourd’hui.

  • Quant à la remarque du manque d’originalité, j’ai un avis là-dessus. Même si dans l’ensemble le design peut se ressembler d’un endroit à l’autre, la réussite d’un intérieur minimalisme repose dans les détails. Je trouve que l’intérêt d’une telle décoration, c’est d’avoir peu d’accessoires qui attire l’œil, mais le peu que l’on aperçoit soit des objets qui plaisent vraiment ou qui représentent quelque chose pour l’individu qui vit dans un tel environnement.

  • Catherine dit :

    Bonjour,

    A regarder les photos, Je suis un peu sceptique et ça ne me donne pas du tout envie, ça me rendrait même dépressive avec tout ce blanc : même dans les hopitaux, ils ont banni ce blanc, qui n’est pas une couleur, mais son absence !
    Vive les couleurs qui sont l’essence de la vie !
    Merci

    • angelique_glamconscious dit :

      Bonjour Catherine,
      Chacun sa vision, on peut avoir des pièces avec beaucoup de blanc et des objets de déco qui seront plus colorés. En tout cas, c’est prouvé que le blanc et les espaces épurés favorisent davantage l’imagination que les endroits colorés et chargés :)

  • Catherine dit :

    Re-bonjour,

    Je voudrais ajouter que je suis d’accord sur le principe mille fois d’accord,
    Mais sans les sacs CHANEL

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *