Slow Conso : mon bilan shopping 2017

La réduction de la consommation, ou slow conso, nous en entendons parler partout. C’est devenue LA recommandation pour à la fois sauver la planète et se sentir mieux dans ses baskets.

Si la majorité d’entre nous est d’accord pour dire que la surconsommation dépasse les bornes et qu’en effet l’humanité produit et achète sans réfléchir, comment se passe concrètement la mise en application ?


Peut-on réellement avoir une vie moderne et heureuse sans rien acheter ?


J’ai décidé, tout naturellement et comme une évidence, de réduire ma consommation il y a plus ou moins trois ans (lire mon interview sur Fémininbio à ce sujet). Sans avoir l’impression de me priver, j’ai simplement voulu me contenter de moins et réfléchir à mes vrais besoins avant chaque acte d’achat.

Je ne m’interdis rien, je ne ressens donc aucune frustration. J’ai mis en place une mécanique qui me préserve du marketing et une nouvelle façon de penser. J’ai changé mon échelle de valeurs pour consommer moins, mais mieux et différemment. C’est ce que j’appelle la slow conso ou encore la consomma’ction.

Je la mets en application pour tous les produits matériels mais particulièrement pour la mode.

La slow conso est devenue LA recommandation pour sauver la planète et se sentir bien dans ses baskets. Mais peut-on réellement avoir une vie moderne et heureuse sans rien acheter ? Bilan d'un an de slow shopping.

Un frein sur les fringues

Un jour, j’ai voulu trier ma penderie pour qu’elle ressemble à celle des minimalistes. J’ai alors pris conscience de la quantité de vêtements accumulés les quinze années passées. La plupart en excellent état et toujours au goût du jour. Quelle perte d’argent, de place, de temps.

C’est ainsi que j’ai décidé de ne plus acheter de vêtements ou d’accessoires, sauf nécessité. J’utilise en priorité ce que je possède déjà.

J’avais envie de voir ce que donne ma slow conso sur une année complète, j’ai donc pris note de tout ce que j’ai acheté ou reçu en 2017.


Voici venue l’heure du bilan !


JANVIER

★ Mes achats : une paire d’après-ski noirs Sport 2000 car je n’avais aucune chaussures à emporter au ski – un legging noir doublé polaire Calzedonia – deux paires de chaussettes épaisses Décathlon

FEVRIER

★ Mes achats : un caraco noir Etam – une paire de chaussons Etam – une paire de baskets Esprit Vegan

MARS

★ Mes achats : rien

AVRIL

★ Mes achats : rien

MAI

★ Mes achats : rien

● J’ai reçu une jupe de la marque Conouco

JUIN

★ Mes achats : rien

JUILLET

★ Mes achats : rien

● J’ai reçu un maillot de bain de la marque Emroce – un t-shirt de la marque Natureally

AOÛT

★ Mes achats : j’ai profité des soldes pour faire le plein de tenues de yoga pour être tranquille car je le pratique quotidiennement : 3 brassières et 2 leggings. J’ai également voulu soutenir une marque végane, In Wolf We Trust, en achetant un t-shirt et une casquette. Ce n’était absolument pas une nécessité de vêtements mais je considère cet achat comme un acte militant.

SEPTEMBRE

★ Mes achats : 3 culottes « de règles » SheThinx, un investissement éco-réponsable qui vise à supprimer toute protection jetable.

OCTOBRE

★ Mes achats : une culotte Luva Huva en coton bio car j’ai profité de la commande pour le cadeau qu’on m’offrait (voir ci-dessous).

♥ Cadeau de mes proches : un ensemble de sous-vêtements éthiques Luva Huva

● J’ai reçu un tee-shirt de la marque Laty.

NOVEMMBRE

★ Mes achats : rien

DECEMBRE

★ Mes achats : rien

♥ Cadeaux de mes proches à Noël : des chaussettes d’intérieur – un poncho


Appréciation avec le recul


★ Cela peut paraître encore trop pour les hyper minimalistes, mais comme dit plus haut je ne m’impose aucune contrainte. Je considère que j’ai été raisonnable en 2017, surtout comparé au passé. Il ne se passait pas une année sans que j’achète au moins un pantalon, un pull et plusieurs t-shirts. En 2017, tout ce que j’ai acheté m’est utile ou a du sens. Je ne regrette que les baskets Esprit que je ne porte finalement pas beaucoup car elles sont difficiles à mettre.

♥ Cadeaux de mes proches : loin d’être indispensables, ce sont trois cadeaux offerts avec amour et que je prends plaisir à porter, c’est bien là l’essentiel. Avec le temps, j’ai fait le choix de ne pas devenir une ayatollah minimaliste qui refuse tout présent par principe de ne pas s’encombrer.

● Envoyés par les marques : quatre pièces que je n’aurais pas achetées si les marques ne me les avaient pas envoyées. Je les ai acceptées car cela entre dans ma démarche pour promouvoir les marques éthiques (je prépare d’ailleurs un annuaire de toutes les marques de mode éthique dont j’ai connaissance).

Je suis fière de mes petits pas vers une consommation raisonnée. Je ne recherche pas la perfection, mais l’équilibre entre plaisir et éthique et je crois bien y être arrivée.

Je pense qu’en 2018 mes achats seront encore plus réduits et dans l’idéal seront d’occasion. RDV en janvier 2019 !

La slow conso vous intéresse ? Epinglez cet article sur Pinterest !

La slow conso est devenue LA recommandation pour sauver la planète et se sentir bien dans ses baskets. Mais peut-on réellement avoir une vie moderne et heureuse sans rien acheter ? Bilan d'un an de slow shopping.

Vous avez du recul sur votre consommation ? Combien de pièces avez-vous achetées l’année dernière ? Et pour 2018, des objectifs ? Quelle est votre relation au shopping ? Dites-moi tout en commentaires, ça m’intéresse !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  • Marilyne dit :

    Bonjour Angélique, merci pour cet article qui donne l’exemple ! :-)
    Pour ma part, après avoir lu Bea Johnson et différents blogs américains et français régulièrement, dont le tien, j’ai progressivement réduit mes achats de vêtements et chaussures (ex-fashion addict, je pars de loin !) ces deux dernières années. Et pour 2018, j’ai fait le constat que j’ai encore tellement de choses que je pense pouvoir me passer d’achat pour toute l’année. C’est un défi que je me suis lancé avec une amie qui vit à l’autre bout de la Terre. On se fait des petits bilans sur Skype et pour l’instant, on tient bon ! :-) Tu as raison quand tu dis que c’est gratifiant d’agir en consomm’actrice, je fais un peu de prosélytisme autour de moi quand j’en ai l’occasion et me rends compte que c’est de plus en plus accepté et compris.
    Marilyne (de Paris)

  • Caroline dit :

    Je trouve ton année exemplaire ! Je suis d’accord avec toi, nul besoin de devenir une extrémiste du minimalisme. Tes achats ont été raisonnés, et ta conscience en paix Tu es une grande source d’inspiration !

  • Marie E. dit :

    Superbe article !
    C’est une super idée de noter chacun de tes achats/cadeaux, etc. Tu me donnes envie de faire lac même chose cette année pour faire le point en 2019. Tout comme toi, j’adore peu à peu un slow conso. J’ai très peu acheté en 2017 (il faudrait que je fasse le point d’ailleurs), mais ce que j’ai acheté est principalement d’occasion (Vinted) et j’en suis vraiment très satisfaite. Petit à petit, à notre rythme.
    Je te souhaite une belle semaine Angélique. A bientôt,

    • angelique_glamconscious dit :

      Coucou Marie !
      Merci pour ton gentil message. Je t’invite à lister tout ce que tu achètes sur 2018, oui ! Je le fais encore cette année, on fera le bilan à la fin de l’année :)
      Je viens de commencer à utiliser Vinted, mais pour vendre. C’est génial que ce genre de plateforme existe, le marché de l’occasion a besoin d’être dynamisé.
      Très belle journée à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *