Le livre Vegan de Marie Laforêt, ou comment j’ai appris à cuisiner

vegan-marie-laforet-header

Je n’ai jamais aimé cuisiner et je m’étais fait à l’idée d’être quelqu’un qui ne cuisine pas, qui n’aime pas ça. Bon ce n’est pas tout à fait vrai, j’ai toujours pris beaucoup de plaisir à préparer du sucré (gâteaux, desserts, cookies, verrines…), ainsi que des cocktails et des amuses-bouche, parce que je les considérais ludiques à préparer.

Mais pour ce qui était du reste, le salé, la « vraie alimentation », ce qui sert à se nourrir, m’a toujours ennuyée. Je me souviens quand je suis partie étudier dans une autre ville après le bac, mon papa était inquiet pour moi… « Mais qu’est-ce qu’elle va manger ? ». Il veillait à ce que les placards et le frigo de mon studio soient bien pleins lorsqu’il me déposait chez moi le dimanche soir. C’était le cas : plat préparés, fromages, yaourts, riz blanc, légumes en boîtes, pâtes, gâteaux emballés, pain de mie industriel et Nutella (à la petite cuillère. record d’un pot en 3 jours pendant les examens, je ne suis pas fière).

J’ai réussi à me nourrir pendant ces cinq années, mais pas très sainement je l’avoue, et j’ai beau essayer de me souvenir, je ne me rappelle pas avoir fait une seule recette de plat salé ! Par la suite, quand je suis entrée dans la vie active, j’ai commencé à apprivoiser les légumes (crû surtout, en salade) et les quiches lorraines mais pas grand chose de plus.

D’ailleurs, de toute ma vie d’omnivore, je sais que je n’ai jamais acheté un poulet ou un rôti par exemple, même si j’aimais bien les manger. Je n’aimais pas passer de temps à attendre que ça cuise, je n’appréciais pas le contact avec ces aliments morts qui sortaient des boîtes et je détestais l’odeur qui empestait dans mon appartement après avoir fait cuire du poisson ou de la viande (je me souviens d’un long moment de solitude un jour où j’étais retournée en cours à 14 heures en sentant le poisson pané ! L’après-midi n’avait jamais été aussi longue… Ca m’a traumatisée !).

Et puis je suis devenue végétarienne.

Du jour au lendemain j’ai su ce que je ne voulais plus manger, mais je ne savais plus quoi manger. Comment composer mon assiette ? Comment éviter les fameuses carences dont tout mon entourage me menaçait ? Comment continuer à manger avec gourmandise ?

marie-laforet-vegan02

Tout réapprendre

Il fallait tout réapprendre. J’ai vite compris que j’allais devoir cuisiner plus que ce dont j’avais l’habitude. J’étais perdue, je lançais des SOS aux quelques personnes végétariennes que je connaissais, je piochais des recettes à droite à gauche sur les blogs, et je suis tombée sur celui d’AntigoneXXI dans lequel je me suis jetée à corps perdu (c’est là que j’ai commencé un cahier pour y noter les informations qui me semblaient importantes).

Du coup, au fil de mes lectures, j’ai voulu devenir végétalienne. Cela ne m’aidait pas dans mon histoire de cuisine, puisque même mes recettes de muffins et de gâteaux je ne pouvais plus les concocter. Grand, que dis-je, énorme moment de solitude et de désarroi. J’ai crû que j’allais dépérir (heureusement on trouve des produits industriels tout préparés aussi au rayon bio végane, ça peut dépanner).

marie-laforet-vegan01

Et j’ai finalement fait la connaissance de Marie Laforêt (elle ne me connait pas mais elle fait partie de mon quotidien donc c’est comme si on se connaissait pour moi ^_^) et j’ai acheté son livre Vegan. RÉVÉLATION ! Tout est devenu limpide.

L’introduction qui explique comment se nourrir de manière équilibrée quand on est végétalien m’a rassurée. Les informations tant au niveau de la nutrition que du mode de vie végane sont tellement claires que ça m’a confortée dans mes réflexions. Enfin les recettes, les centaines de recettes, tellement alléchantes, m’ont motivée !

marie-laforet-vegan03

Bon au début je ne comprenais rien aux ingrédients, j’avais l’impression d’avoir acquis un manuel écrit en japonais : gomasio, tofu soyeux, seitan, shoyu, miso, tempeh, tamari, agar agar, arrow root, blé kamut… Je n’avais évidement rien de tout ça dans mes placards donc j’ai fait des recherches, pour savoir quoi chercher dans les rayons de mon magasin bio. Je me fixais une recette du livre à réaliser, je partais à la recherche des ingrédients et ensuite je me lançais.

Autant mes premières tentatives de recettes végé trouvées sur les blogs étaient globalement un fiasco, autant celles du livre Vegan ont toujours été un succès !

C’est ainsi que de fil en aiguille j’ai appris à aimer cuisiner.

marie-laforet-vegan05

Mes trois plaisirs simples

Découvrir de nouveaux aliments : les légumes, les épices, les condiments, les purées d’oléagineux, les farines… C’est devenu comme des genres de collections, j’adore !

Faire goûter mes petits plats à mon chéri, lui faire deviner ce qui les compose.

Épater ma famille et mes amis en leur servant des versions véganisées de recettes traditionnelles omnivores.

Tout ça me fait vibrer. Je n’aurais jamais crû dire ça un jour mais la cuisine est devenue la pièce de la maison où je passe le plus de temps. J’aime également faire les courses, à chaque fois c’est un peu comme participer à une chasse aux trésors.

marie-laforet-vegan04

Objectivement, ce livre est très complet, c’est définitivement l’ouvrage à avoir dans sa cuisine pour apprendre à cuisiner des plats végétaliens pour toute sorte d’événement (des repas de fêtes aux barbecues en passant par la tablée d’enfants à nourrir). Et surtout, les recettes sont FACILES (pour celles que j’ai testées en tout cas). Je n’ai vraiment aucun don ou affinité avec la cuisine, donc si j’y arrive en suivant la recette (et zappant parfois un ingrédient, tête en l’air que je suis), tout le monde peut y arriver ! Il suffit d’un petit peu de curiosité ;-)

Vegan, de Marie Laforêt, La Plage, 324 p., 29,95 €.

Si vous le pouvez, achetez vos livres chez un libraire indépendant afin de soutenir le travail des librairies de quartier plutôt qu’enrichir les gros groupes.

 

feuilles

Et vous, aimez-vous cuisiner ? Avez-vous un auteur culinaire favori ? Connaissez-vous Marie Laforêt ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Commentaires

  • Camille dit :

    J’ai adoré ton article et ton blog au passage, que je viens de découvrir.
    Vegan est aussi ma bible quotidienne! Je ne sais pas si tu es au courant mais Marie Laforêt va sortir un livre spécial recettes se Noël :)

  • poli dit :

    Je viens de découvrir ton blog, en passant chez Echos Verts. J’aime beaucoup ton article, je vais finir par craquer pour ce livre tellement j’en lis du bien.

  • Natacha dit :

    As-tu vu/lu/en ta possession « A la Française » de Sébastien Kardinal de VG Zone ? IL EST GENIAL !!! Pour épater des invités omni je pense que y’a pas mieux :)

    Moi j’ai de la chance, j’ai été élevée dans le fait maison, j’ai toujours aimé cuisiner (j’ai de l’instinct pour ça car on ne m’a jamais appris !) et quand je suis passée au végétarisme ça faisait 2 ans que j’étais de retour chez mes parents où on mangeait majoritairement bio, local, du marché etc ! La transition a été assez simple pour moi je dois dire ^^

    • angelique_glamconscious dit :

      Oui j’ai connaissance de cet ouvrage, mais il ne me dit rien, car maintenant que j’ai intégré le végétalisme à ma vie (et à ma cuisine), je me plais dans mes plats purement végétaux :) et je les fais ensuite tester à mes proches.
      Surtout que j’ai voulu essayer les recettes du site VG-zone (pâtisserie) et je les ai trouvées compliquées et hyper grasses (beaucoup beaucoup de margarine) donc j’émets de la réserve sur leurs livres. Mais c’est chouette si ils permettent à des omni de végétaliser les plats qu’ils ont l’habitude de manger.
      Peut-être qu’un jour quand je tournerai en rond dans mes recettes je testerai les leurs.
      Tu as bien de la chance d’être douée en cuisine, moi ça m’a toujours semblé abstrait. Mais petit à petit ça vient :)
      Bisous

  • Dan dit :

    Super article, très intéressant et bien écrit :)

  • Iza dit :

    Pareil, c’est LE livre qui m’a mis le pied à l’étrier pour la cuisine végane. Depuis, je suis une fan de Marie !

  • Eva dit :

    J’ai aimé tes paragraphes sur ta vie d’étudiante, je me reconnais (sauf que j’aime bien cuisiner). Je viens d’entrer dans la vie active et j’introduis peu à peu les légumes et les fruits (pour ceux qui me connaissent c’est une énorme progression…). Je suis en train de diminuer notre (mon chéri est d’accord avec moi) consommation de viande et de la choisir chez le boucher le peu de fois où on en mangera. On vient de lancer la machine, je suis sure que le livre de Marie Laforet va nous aider à développer notre stock de recettes sans viande.

    • angelique_glamconscious dit :

      Coucou Eva !
      Merci pour ton message.
      Je pense en effet que ce livre va t’ouvrir le champs des possibles. Attention, ton chéri risque de se régaler et de te demander régulièrement des bons petits plats végétaux ! ;)
      Mais si tu aimes déjà cuisiner à la base, tu vas t’amuser. La cuisine végétale est vraiment bluffante, contrairement à ce que l’on pourrait croire.
      Belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *