Koh Phi Phi : la plage de Leo Dicaprio

« Il y a un mythe urbain qui circule en ce moment à propos d’une plage sur une île où personne ne peut aller. »

Qui n’a pas rêvé devant le lagon découvert par la bande Dicaprio-Canet-Ledoyen dans le film de Danny Boyle La Plage ? Qui n’aurait pas suivi Virginie (Françoise dans le film) sous un ciel étoilé pour aller déranger le plancton phosphorescent afin de le faire scintiller ?

A sa sortie en 2000 j’ai vu ce film deux fois au cinéma, puis j’ai acheté la VHS et plus tard le DVD. Quand j’ai appris que cette fameuse plage thaïlandaise si parfaite existe bel et bien et qu’elle est accessible au commun des mortels, je n’ai eu qu’un souhait : m’y rendre.

Période de voyage : mars, saison sèche (qui dure de fin octobre à avril, la haute saison étant surtout en décembre et janvier).

thailande-koh-phi-phi-longtailboat

Cette plage paradisiaque se trouve en Thaïlande du sud, dans l’archipel de Koh Phi Phi (à prononcer « Kopipi ») qui comprend deux îles : Phi Phi Don et Phi Phi Ley. Ces îles font partie d’un parc national créé en 1983, néanmoins seule Phi Phi Ley, sur laquelle se trouve la plage de Dicaprio et qui est inhabitée, bénéficie d’une réelle protection.

koh-phi-phi-don-titrethailande-koh-phi-phi-don02

Pour se rendre dans l’archipel, nous sommes obligés de transiter par Phi Phi Don, puisqu’il s’agit de l’île sur laquelle se trouvent les habitations, les hôtels et guesthouses. On s’y rend sur un gros bateau parmi un flot de touristes. Il nous prend au départ de Phuket ou Krabi et nous débarque au coeur de Tonsai Bay, le village qui s’étale le long de l’île.

Koh signifie « île » en thaï.

Bien que l’île soit dotée d’attributs naturels idylliques, l’accumulation d’activités et d’installations touristiques a eu raison de son charme. Koh Phi Phi Don n’est finalement qu’un espace concentrationnaire de toutes les dérives de la société de consommation.

Restaurants, bars, magasins, distributeurs, boutiques de souvenirs, points internet, agences de tours, location de bateaux… pour des Occidentaux bien loin d’aspirer au frisson et à l’isolement dont le Richard du film a fait son fer de lance. Beaucoup de touristes au mètre carré, dans une ambiance que j’ai du mal à définir. Énormément de bruit la nuit ; il est d’ailleurs recommandé aux non-fêtards de s’écarter du centre pour dormir.

Toutefois, en s’éloignant du village grouillant d’âmes en quête de débauche, on s’apaise avec de jolis coins :

thailande-koh-phi-phi-don03thailande-koh-phi-phi-don01

koh-phiphi-ley

Autant le savoir dès le début, LA plage est l’attraction phare de l’archipel. Tout le monde veut voir l’endroit où Françoise est tombée amoureuse de Richard (Leo Dicaprio) et où ce dernier a tué un requin avec un simple couteau : c’est-à-dire Maya Bay.

Pour accéder à cette baie qui se trouve sur l’île Phi Phi Ley, un seul moyen : le bateau. Le plus simple est de louer les services d’un long tail boat et de partir tôt le matin, pendant que les noctambules récupèrent de leur folle nuit. On bénéficie ainsi d’un semblant de tranquillité avant l’arrivée des dizaines de tours quotidiens.

thailande-koh-phi-phi-ley

thailande-koh-phi-phi-maya-bay thailande-koh-phi-phi-maya-bay02

Sur la photo ci-dessus, on pourrait croire que je suis seule au monde sur mon rivage turquoise, telle une aventurière courageuse ayant nagé plusieurs kilomètres après le naufrage de son embarcation. La photo est trompeuse (et bien cadrée) car ce n’est pas à Maya Bay que l’on jouera les Robinson, la petite crique étant loin d’être abandonnée :

thailande-koh-phi-phi-maya-bay03    koh-phiphi-ley_lagonthailande-koh-phi-phi-maya-bay04

L’île n’étant pas habitée, il n’y a pas grand chose à y faire. On y reste quelques dizaines de minutes, voire une heure ou deux, puis on retourne voguer sur les flots de l’archipel.

Le bateau nous emmène autour de l’île pour plonger dans des spots de snorkelling et nous arrête à la Viking Cave, une grotte célèbre pour ses peintures et ses nids d’hirondelles.

Cette grotte n’est pas accessible, seuls les gitans de la mer s’y rendent à leurs risques et périls afin de ramasser les nids d’hirondelles que les Chinois aiment déguster comme mets aphrodisiaques. Ces oiseaux bâtissent leurs nids avec leur salive et peuvent n’en construire que deux par portée. Si le second leur est retiré, ils ne sont pas capables d’en produire un troisième et les petits hirondeaux meurent…

Les îles de Phi Phi ont fortement été touchées par le tsunami de 2004. Un plan d’évacuation est maintenant en place comme le matérialise ce panneau à Maya Bay :

thailande-koh-phi-phi-maya-bay-tsunami

Vous l’aurez compris, cet archipel ne m’aura pas profondément séduite. Les paysages sont certes grandioses mais l’atmosphère ne m’a pas convenu. Malgré cela, l’Océan Indien, avec ses teintes pastels et ses décors si merveilleux, n’en finira jamais de m’éblouir. Peu importe le contexte, la nature n’est qu’une perle de beauté qui arrive toujours à briller par sa pureté et sa perfection.

Quelque part, ce que j’ai vu se rapproche de la métaphore du film : le paradis idyllique en tout point peut vite se transformer en cauchemar en fonction de ce que l’on décide d’en faire.

« Je crois encore au paradis, mais maintenant au moins je sais que ce n’est pas un endroit que l’on peut rechercher. Ce n’est pas le lieu qui compte, c’est ce que l’on éprouve à l’instant où on l’atteint ». Richard

 

 Deux films à voir pour cerner les plages de Thaïlande :
The Impossible (2012) avec Naomi Watts et Ewan McGregor retrace l’histoire d’une famille prise dans le tsunami de 2004 et La Plage (1999) avec Leonardo Dicaprio, Virginie Ledoyen et Guillaume Canet.

films-thailande-plage-the-impossible

 

✿ Mes autres articles sur mes vacances en Thaïlande :

Parenthèse hivernale à Phuket // Vacances en Thaïlande : l’envers du décor

 

feuilles

Vous est-il arrivé de ressentir le même genre de malaise face à la frénésie humaine ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  • mel dit :

    COUCOU Angélique!
    super ton post sur leo et phi phi ;)
    ton blog est un plaisir pour les yeux!

  • Aline Ferron dit :

    Magnifique ! J’aimerai beaucoup faire ce voyage,même si maintenant il va falloir attendre un peu :)

  • Adeline J dit :

    Depuis le temps que mon copain me parle de la Thaïlande et de ses iles… merci pour ce bel article qui explique en plus des belles photos.
    Je suis une fois de plus écœurée par la persistance en de croyances complètement stupides (les nids d’hirondelles) qui continuent d’avoir de graves impacts sur l’environnement. J’en parle notamment dans mon article sur les requins
    http://www.mesideesnaturelles.fr/requin-mangeur-homme/
    j’ai suivi des études en géographie, gestion des écosystèmes et des milieux naturels alors forcément je suis très sensibles a ce genre de problématiques…

    Adeline

  • Scarlett dit :

    Ouh c’est beau, elles sont magnifiques tes photos ! Cela me rappelle de beaux souvenirs de Thaïlande. J’y suis allée mais je crois que j’ai eu moins de chance que toi : on était tellement nombreux sur la plage que ça m’a gâché la découverte (il doit y avoir 50 touristes sur toutes mes photos). Toi ça semble beaucoup plus calme, chanceuse :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *