Bourgogne givrée

Lord de mon week-end de Nouvel An au manoir de Corgoloin, la Bourgogne avait revêtu ses habits d’hiver.

C’était féerique. Une ambiance magique, malgré le froid qui nous mordait les jambes et le visage. Visiter des villes et villages l’hiver donne aux lieux ce petit supplément d’âme.

Cela m’a énormément rappelé mon voyage en République-Tchèque en plein mois de novembre, quand Prague était enveloppé dans la brume et que la superbe ville de Český Krumlov était déserte.

Vous savez que je ne suis pas trop musée, déjà dans mes objectifs des vacances d’été j’avais décidé de bannir cette activité de mon programme. Alors les visites en terres bourguignonnes se sont faites en plein air malgré le froid, l’architecture locale étant un vrai bonheur pour les yeux.

Par ici la visite d’un petit bout de Bourgogne…

Situé dans l’Yonne, Vézelay fait partie des plus beaux villages de France. Les maisons vigneronnes et les demeures Renaissance font le charme du village, surtout célèbre pour sa basilique.

Une petite anecdote a rendu la visite du village encore plus particulière…

Sur le carreau d’une maison, j’ai vu cette citation de Voltaire que j’aime beaucoup. « J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé ».

Alors que je la prenais en photo, la propriétaire des lieux est sortie et m’a dit en souriant « c’est la porte qu’il faut prendre en photo, venez, venez voir ».

« Allez-y entrez, je vais vous montrer, une porte comme ça vous n’en verrez certainement pas d’autre ».

C’est ainsi que cette gentille dame, qui est architecte, m’a ouvert la porte de cette demeure de famille et m’en a raconté l’histoire…

Si mes souvenirs sont bons, il s’agissait de la maison du collecteur des impôts. La porte permettait de faire entrer les différents types de marchandises car les taxes étaient la plupart du temps payées en nature. J’ai oublié le nom de cette porte, alors que la dame me l’a répété trois fois…

Ce qui est triste c’est que cette immense maison de 1500 mètres carrés avec cour intérieure, n’est plus habitée depuis l’après-guerre. La propriétaire se bat avec l’administration depuis des décennies pour avoir le droit de la rénover sans céder aux pressions des pots-de-vin.

Quel dommage de voir une telle habitation à l’abandon…

Les rues du villages sont un vrai bonheur pour les yeux. Les petits magasins, les grilles, les décorations… J’avais l’impression de me balader dans le petit village en céramique que ma maman installe dans le salon au moment de Noël.

Quand tu oublies les laisses de tes chiens, tu te réjouis de perdre ton pantalon et donc de porter une ceinture (hashtag mère indigne !) :

 

 

Les petits congelés…

En haut des rues escarpées, la majestueuse basilique Sainte-Madeleine surplombe le village. Cet édifice de l’art roman a été restauré par ce cher Viollet-le-Duc au 19ème siècle, cet architecte qui a également restauré le château de Pierrefonds (superbe village de l’Oise où j’ai vécu trois ans).

La basilique de Vézelay est un haut lieu de pèlerinage et un point de départ vers Compostelle.

 

A Beaune, nous sommes à peine descendus de la voiture. Les chiens qui étaient frigorifiés sont restés dans leur panier de transport. Comme eux, nous étions transis de froid, nous nous sommes donc contentés d’arpenter les deux rues du centre à pieds puis de tourner en voiture.

Et oui, nous sommes allés à Beaune sans visiter les fameux hospices ! De toute façon il y avait peu de chance que ce soit ouvert un 31 décembre et les chiens n’auraient certainement pas eu le droit d’entrer (bien que sages comme des images dans leur sac de transport).

Le vrai plaisir de la visite de Beaune, c’était celui de rentrer dans notre colombier après être presque morts de froid. Pousser la porte, pénétrer dans l’atmosphère douillette et chaleureuse de notre cocon, enlever nos chaussures et poser nos mains sur le gros radiateur en fonte. Puis se glisser tous les quatre sous la couette avec un paquet de pistaches grillées très salées et des chips au vinaigre à grignoter en regardant notre série. Je garderai un très beau souvenir de Beaune rien que pour ce moment qui lui est associé.

Mais nous y retournerons sûrement un jour pour voir les hospices…

 

 

Châteauneuf-en-Auxois est l’un des deux villages de la Côte d’Or à être labellisé « plus beaux villages de France ». Cette petite commune est perchée sur un promontoire dominant la vallée.

Lorsqu’on monte le chemin qui serpente, on remarque les tours et les remparts médiévaux du château. Mais une fois au coeur du village, les belles maisons en pierre ne sont pas en reste : sculptures, frontons, tourelles, escaliers… Un musée à ciel ouvert.

Vous connaissez la Bourgogne et ces petits villages ? Quels autres « plus beaux villages de France » me recommandez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  • Gwen dit :

    J’aime beaucoup tes photos et les anecdotes ! ça donne envie d’y aller !

    • angelique_glamconscious dit :

      Merci ma belle. Oui ce sont vraiment ces petites anecdotes qui donnent du plaisir au voyage et c’est ce dont on se souvient le mieux après coup.

  • Amigo dit :

    Chateauneuf c’est très sympa et même en été c’est plutôt animé, et dire qu’on était à Beaune au même moment sans le savoir

    • angelique_glamconscious dit :

      Bah oui !!! Ca aurait été trop fort que l’on se croise par hasard. En plus, tu savais que j’étais en Bourgogne vu que le midi je t’avais envoyé un message du resto à Dijon :) Il fallait dire que tu étais à Beaune. La prochaine fois on communiquera mieux.
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *