Premiers pas dans l’Ayurveda, la médecine ancestrale indienne

Issue de la tradition indienne et utilisée depuis plus de 5000 ans, l'Ayurveda est en fait l'une des plus vieilles médecines du monde. Tout comme la naturopathie, il s'agit d'une médecine holistique, qui considère l'être humain dans son ensemble et cherche à soigner la cause des maux plutôt que de se concentrer uniquement sur les effets indésirables de la maladie. Elle se base sur des doshas et la Prakriti, eux-mêmes issus des cinq mahabhuta, les cinq éléments.

L’Ayurveda, ça vous parle ? Peut-être avez-vous entendu parler de massages ou de cuisine Ayurvédiques ? Croisé régulièrement dans les magazines, ce terme à la mode n’est en fait pas tout jeune… c’est le moins que l’on puisse dire !

Issue de la tradition indienne et utilisée depuis plus de 5000 ans, l’Ayurveda est l’une des plus vieilles médecines du monde.

Origine et essence de l’Ayurveda

C’est en observant la nature que les Rishis, les Grands Sages indiens, ont mis en évidence les cinq états de la matière sur lesquels repose l’Ayurveda. Pour cette raison, les principes de base de l’Ayurveda n’ont jamais changé, la Nature étant dotée de lois universelles immuables.

Hippocrate lui-même, « le père de notre médecine occidentale », a étudié et s’est servi de l’Ayurveda pour développer sa propre pratique. Et oui, en fait on est des copieurs !

Ayurvéquoi ?

Mais d’abord, que veut dire ce mot certes joli, mais un poil barbare ?

Ayurveda est un terme sanskrit (une des langues parlées en Inde) qui signifie « connaissance de la vie ou de la longévité »  :

  • Ayur : vie, éternité, conscience, esprit, âme
  • Veda : connaissance, science

Equilibre corps/esprit

Si je m’intéresse à l’Ayurveda, c’est que, tout comme la naturopathie, il s’agit d’une médecine holistique, qui considère l’être humain dans son ensemble et cherche à soigner la cause des maux plutôt que de se concentrer uniquement sur les effets indésirables de la maladie.

Elle s’attache à la santé physique et spirituelle, sans toutefois être liée à une quelconque religion. Elle part du principe que les maux physiques sont déclenchés par des maux de l’esprit et par un déséquilibre des énergies.

Pour maintenir l’équilibre entre le corps et l’esprit, l’exercice de l’Ayurveda repose sur différents outils pratiques et concrets : la diététique, la phytothérapie, le massage Ayurvédique, la méditation, la respiration, le yoga, le chant, la détoxification…

L’Ayurveda est donc un art de vivre complet, une médecine qui se pratique au quotidien avec rigueur. On est loin des pilules magiques de notre médecine occidentale qui répare nos excès de tous les jours…

 

Issue de la tradition indienne et utilisée depuis plus de 5000 ans, l'Ayurveda est en fait l'une des plus vieilles médecines du monde. Tout comme la naturopathie, il s'agit d'une médecine holistique, qui considère l'être humain dans son ensemble et cherche à soigner la cause des maux plutôt que de se concentrer uniquement sur les effets indésirables de la maladie. Elle se base sur des doshas et la Prakriti, eux-mêmes issus des cinq mahabhuta, les cinq éléments.

Soigner l’unicité de chaque individu

L’Ayurveda s’adapte à chaque être car elle prend en compte son unicité.

Bien que nous soyons tous constitués des mêmes éléments, leurs proportions varient d’un être à l’autre : dès la naissance nous sommes tous différents et uniques. Et nous le restons évidemment tout au long de notre vie, ce qui induit un fonctionnement propre à chacun, sur tous les plans.

La Prakriti ou l’ancêtre de l’ADN

En Ayurveda, on parle de Prakriti, ce mot vient du sanskrit et signifie « la création initiale ». La Prakriti se manifeste durant toute notre vie à travers notre apparence physique, nos goûts et nos penchants psychologiques. Elle détermine également, dans une certaine mesure, comment chaque individu développera des qualités humaines telles que l’amour ou la compassion.

L’Ayurveda a donc découvert le concept de l’ADN des millénaires avant notre médecine moderne !

Les cinq éléments de notre corps

L’humain est une manifestation microscopique du macrocosme qui nous entoure.

Notre corps (tout comme celui des animaux et des végétaux) est constitué de matière physique mais contient également les cinq mahabhuta, c’est-à-dire les éléments cosmiques ou états de matière. Ils correspondent chacun à des fonctions du corps et à un sens :

l’Espace (Âkâsha) : espace entre les cellules | l’ouïe.
l’Air (Vâyu) : mouvement intestinal, des pensées, énergétique | le toucher.
le Feu (Tejas) : système digestif, énergie à l’intérieur du corps, système de transformation des cellules | la vue.
l’Eau (Apas) : circulation des fluides, système lymphatique | le goût.
la Terre (Prithivî) : ancrage, stabilité, muscles et structure osseuse | l’odorat.

Chaque individu est composé des cinq éléments décrits juste au dessus, mais en proportions variables, et c’est ce « dosage » unique qui constitue sa nature profonde.

L’assemblage de ces éléments engendre trois profils, appelés doshas.

Issue de la tradition indienne et utilisée depuis plus de 5000 ans, l'Ayurveda est en fait l'une des plus vieilles médecines du monde. Tout comme la naturopathie, il s'agit d'une médecine holistique, qui considère l'être humain dans son ensemble et cherche à soigner la cause des maux plutôt que de se concentrer uniquement sur les effets indésirables de la maladie. Elle se base sur des doshas et la Prakriti, eux-mêmes issus des cinq mahabhuta, les cinq éléments.

Les trois doshas

Les cinq éléments de base forment les trois doshas : pitta, vata et kapha. Dès notre naissance, nous avons chacun une proportion de ces trois doshas en nous, la Prakriti.

Les doshas vont influencer tout au long de notre vie notre corps physique, notre esprit et notre âme, aussi bien en positif qu’en négatif. Mais ils ne sont pas figés pour autant car ils évoluent en fonction de notre vie : nos choix, nos actions, notre alimentation, notre rythme de vie et d’autres facteurs comme la pollution modifient la proportion de nos doshas.

Il existe 7 principaux types de Prakriti basées sur la prédominance d’un ou de plusieurs doshas :

Constitutions simples (1 dosha prédominant sur les 2 autres) :
– Vata Prakriti
– Pitta Prakriti
– Kapha Prakriti

Constitutions doubles (2 doshas en quantité égale) :
– Vata-Pitta (ou Pitta-Vata) Prakriti
– Vata-Kapha (ou Kapha-Vata) Prakriti
– Pitta-Kapha (ou Kapha-Pitta) Prakriti

Constitution équilibrée (3 doshas en quantité égale) :
– Vata-Pitta-Kapha (ou Sama) Prakriti

Se connaître pour se préserver

Connaître sa constitution, grâce à un questionnaire ou à une consultation Ayurvédique, permet d’appréhender le fonctionnement de son corps et de conserver une bonne santé (ou le cas échéant, de se soigner).

Du point de vue du médecin Ayuvédique, la connaissance précise de la Prakriti est absolument indispensable comme première étape pour déterminer une ligne de soins adaptée au patient.

***

Je m’arrête ici pour cette introduction à l’Ayurveda, qui est déjà bourrée d’informations à assimiler et de sanskrit en veux-tu en voilà.

Je reviens plus tard avec un approfondissement de chaque dosha… Restez branché.e.s les colibris !

 

Sources : Rester-en-bonne-sante.com | Ayurveda-france.org | Femina.fr

***

L’Ayurveda vous interpelle ? Epinglez l’article sur Pinterest !

Issue de la tradition indienne et utilisée depuis plus de 5000 ans, l'Ayurveda est en fait l'une des plus vieilles médecines du monde. Tout comme la naturopathie, il s'agit d'une médecine holistique, qui considère l'être humain dans son ensemble et cherche à soigner la cause des maux plutôt que de se concentrer uniquement sur les effets indésirables de la maladie. Elle se base sur des doshas et la Prakriti, eux-mêmes issus des cinq mahabhuta, les cinq éléments.

feuilles

L’Ayurveda fait-elle sens pour vous ?

Connaissez-vous votre/vos doshas ?

Seriez-vous prêts à suivre les règles de votre constitution pour vivre le mieux possible ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *